Discussion:
Réponse "Rangiroa Paradive : Attention"
(trop ancien pour répondre)
a***@gmail.com
2015-02-20 19:47:17 UTC
Permalink
Raw Message
Bernard BLANC - Directeur du Centre de Plongée Rangiroa Paradive.
C'est après réflexion que je fais le choix aujourd'hui de rentrer une fois
pour toute dans ce lamentable "débat" qui s'intéresse à ma personne et à mon
professionnalisme, ce qui est déjà bien vaniteux.
Il n'est pour autant pas question pour moi de passer en revue les pauvres
arguments volontairement destructeurs me mettant en cause pour me justifier,
car je considère n'avoir pas à le faire.
Ce serait reconnaître une quelconque vérité à ce qui n'est qu'un règlement
de compte gratuit et donc éhontément entaché de fausses vérités et de
partialité. Je n'ai pas à le faire car le luxe des détails mensongers qui
sont développés laisse apparaître un tel excès dans la bêtise que j'espère
que tout plongeur sensé l'aura bien compris.
Je n'interviens donc que pour faire savoir à mes amis plongeurs que je n'ai
pas pété les plombs, que Paradive n'a jamais été - et ils le savent - et
n'est pas devenu cette horreur décrite par un malade, et qu'ils peuvent
continuer à évoquer sans honte leurs beaux souvenirs de plongée avec moi.
Quant aux aigris qui hurlent avec la meute, et il y en a toujours bien sûr,
qui sans avoir "testé", se contentent de "on-dit" malhonnêtes pour ne pas
honorer une réservation sur parole, qu'ils sachent combien je les méprise,
petite goutte d'eau dans le Pacifique. Certains, pour faire nombre, ont même
participé 2 fois à cette mascarade.
Je tiens également à ne pas féliciter le webmaster du forum pour laisser
apparaître ce genre de courrier sans aucune vérification quant à la véracité
des faits et pour y avoir même adjoint un titre racoleur : "Rangiroa
Paradive, attention !" Ceci n'est donc pas très sérieux.
A mon tour d'écrire "Attention", à tout ce qui peut se véhiculer sans
vergogne et en toute impunité car dans l'anonymat sur le net. Le principe
même est vérolé et j'aurais pu moi-même écrire en réponse nombre d'articles
dithyrambiques sous fausse identité. Point.
Je connais la véritable identité du "corbeau", individu pétri de courage qui
règle des comptes personnels sous un faux nom et une fausse adresse. Seul
quelqu'un vivant à Rangiroa depuis longtemps et qui fut stagiaire au centre,
(si bon d'ailleurs qu'il n'a jamais terminé son cursus, ayant compris à un
certain moment qu'il ne pourrait jamais devenir moniteur) peut vouloir
ainsi, entre deux petits joints et son inactivité quotidienne, déverser sa
haine.
Je suis bien évidemment en première ligne mais il apparaît que mes collègues
Instructeurs de la FFESSM sont aussi pourris que moi. "Tristes Tropiques".
Pour mieux déversé son venin, il a donc amorcé la pompe sous une fausse
identité et ensuite participé, comme par hasard, au débat. Pauvre garçon !!!
Comme je le plains.
Je veux toutefois corriger ce qui va trop loin, à savoir qu'aucun plongeur
n'a risqué sa vie car jamais aucune bouteille n'a "explosé" la semaine en
question : reprise tout simplement d'un problème survenu il y a 10 ans avec
du matériel neuf de 6 mois, et dû à un défaut de robinetterie.
Tout le reste est également de la même veine, pure invention vengeresse.
Je veux également préciser que lors du dramatique, et bien réel, accident
mortel que nous avons eu à déplorer en 1994, la victime est décédée en
plongée, par noyade suite à un problème cérébral.
Un non-lieu a été prononcé puis confirmé en appel, l'administration
d'oxygène n'ayant rien eu à voir dans cette juste décision de justice.
Délire ? Je parle de cela car le mensonge avancé met en cause le sérieux de
fonctionnement du centre et cela, je ne peux l'admettre.
Il faut savoir que chaque année la gendarmerie vient nous contrôler, et tout
y passe. N'aurait-elle pas de bons critères ?
De même pour les Agences de Voyage de renom avec lesquelles nous travaillons
depuis toujours ?
Je ne veux plus rien ajouter au sujet de ce mensonge débile, oeuvre d'un
malade mental qui s'ignore (preuve que "l'herbe" fait des dégâts).
Je vous invite à venir voir sur place, et même si vous plongez dans un autre
centre ; le mien reste ouvert, pour info seulement, aux curieux malsains,
gobeurs de ragots et friands de racontars.
Mais y-en-a-t-il seulement dans votre monde subaquatique ?
Bernard BLANC
Bonjour Bernard

Bravo pour ta réponse pleine de clarté.
Je te connais bien et durant mon séjour à la gendarmerie de 1997 à 2001,
je n'ai jamais eu à me plaindre de tes activités.

Je te signale qu'après 14 ans d'absence, je viens faire un petit tour à RANGI
pour 4 jours à compter du 23 février 2015. Je ne manquerai pas d'aller de saluer en fonction de ton emploi du temps. Je descends à la pension Cécile.

HENRI
DuboisP
2015-02-21 07:04:14 UTC
Permalink
Raw Message
Post by a***@gmail.com
Bernard BLANC - Directeur du Centre de Plongée Rangiroa Paradive.
C'est après réflexion que je fais le choix aujourd'hui de rentrer une fois
pour toute dans ce lamentable "débat" qui s'intéresse à ma personne et à mon
professionnalisme, ce qui est déjà bien vaniteux.
Il n'est pour autant pas question pour moi de passer en revue les pauvres
arguments volontairement destructeurs me mettant en cause pour me justifier,
car je considère n'avoir pas à le faire.
Ce serait reconnaître une quelconque vérité à ce qui n'est qu'un règlement
de compte gratuit et donc éhontément entaché de fausses vérités et de
partialité. Je n'ai pas à le faire car le luxe des détails mensongers qui
sont développés laisse apparaître un tel excès dans la bêtise que j'espère
que tout plongeur sensé l'aura bien compris.
Je n'interviens donc que pour faire savoir à mes amis plongeurs que je n'ai
pas pété les plombs, que Paradive n'a jamais été - et ils le savent - et
n'est pas devenu cette horreur décrite par un malade, et qu'ils peuvent
continuer à évoquer sans honte leurs beaux souvenirs de plongée avec moi.
Quant aux aigris qui hurlent avec la meute, et il y en a toujours bien sûr,
qui sans avoir "testé", se contentent de "on-dit" malhonnêtes pour ne pas
honorer une réservation sur parole, qu'ils sachent combien je les méprise,
petite goutte d'eau dans le Pacifique. Certains, pour faire nombre, ont même
participé 2 fois à cette mascarade.
Je tiens également à ne pas féliciter le webmaster du forum pour laisser
apparaître ce genre de courrier sans aucune vérification quant à la véracité
des faits et pour y avoir même adjoint un titre racoleur : "Rangiroa
Paradive, attention !" Ceci n'est donc pas très sérieux.
A mon tour d'écrire "Attention", à tout ce qui peut se véhiculer sans
vergogne et en toute impunité car dans l'anonymat sur le net. Le principe
même est vérolé et j'aurais pu moi-même écrire en réponse nombre d'articles
dithyrambiques sous fausse identité. Point.
Je connais la véritable identité du "corbeau", individu pétri de courage qui
règle des comptes personnels sous un faux nom et une fausse adresse. Seul
quelqu'un vivant à Rangiroa depuis longtemps et qui fut stagiaire au centre,
(si bon d'ailleurs qu'il n'a jamais terminé son cursus, ayant compris à un
certain moment qu'il ne pourrait jamais devenir moniteur) peut vouloir
ainsi, entre deux petits joints et son inactivité quotidienne, déverser sa
haine.
Je suis bien évidemment en première ligne mais il apparaît que mes collègues
Instructeurs de la FFESSM sont aussi pourris que moi. "Tristes Tropiques".
Pour mieux déversé son venin, il a donc amorcé la pompe sous une fausse
identité et ensuite participé, comme par hasard, au débat. Pauvre garçon !!!
Comme je le plains.
Je veux toutefois corriger ce qui va trop loin, à savoir qu'aucun plongeur
n'a risqué sa vie car jamais aucune bouteille n'a "explosé" la semaine en
question : reprise tout simplement d'un problème survenu il y a 10 ans avec
du matériel neuf de 6 mois, et dû à un défaut de robinetterie.
Tout le reste est également de la même veine, pure invention vengeresse.
Je veux également préciser que lors du dramatique, et bien réel, accident
mortel que nous avons eu à déplorer en 1994, la victime est décédée en
plongée, par noyade suite à un problème cérébral.
Un non-lieu a été prononcé puis confirmé en appel, l'administration
d'oxygène n'ayant rien eu à voir dans cette juste décision de justice.
Délire ? Je parle de cela car le mensonge avancé met en cause le sérieux de
fonctionnement du centre et cela, je ne peux l'admettre.
Il faut savoir que chaque année la gendarmerie vient nous contrôler, et tout
y passe. N'aurait-elle pas de bons critères ?
De même pour les Agences de Voyage de renom avec lesquelles nous travaillons
depuis toujours ?
Je ne veux plus rien ajouter au sujet de ce mensonge débile, oeuvre d'un
malade mental qui s'ignore (preuve que "l'herbe" fait des dégâts).
Je vous invite à venir voir sur place, et même si vous plongez dans un autre
centre ; le mien reste ouvert, pour info seulement, aux curieux malsains,
gobeurs de ragots et friands de racontars.
Mais y-en-a-t-il seulement dans votre monde subaquatique ?
Bernard BLANC
Bonjour Bernard
Bravo pour ta réponse pleine de clarté.
Je te connais bien et durant mon séjour à la gendarmerie de 1997 à 2001,
je n'ai jamais eu à me plaindre de tes activités.
Je te signale qu'après 14 ans d'absence, je viens faire un petit tour à RANGI
pour 4 jours à compter du 23 février 2015. Je ne manquerai pas d'aller de saluer en fonction de ton emploi du temps. Je descends à la pension Cécile.
HENRI
une réponse 13 ans après, pas mal, comme déterrage
YG
2015-02-21 16:01:25 UTC
Permalink
Raw Message
Post by DuboisP
Post by a***@gmail.com
Bernard BLANC - Directeur du Centre de Plongée Rangiroa Paradive.
C'est après réflexion que je fais le choix aujourd'hui de rentrer une fois
pour toute dans ce lamentable "débat" qui s'intéresse à ma personne et à mon
professionnalisme, ce qui est déjà bien vaniteux.
[CUT]
Bernard BLANC
Bonjour Bernard
Bravo pour ta réponse pleine de clarté.
Je te connais bien et durant mon séjour à la gendarmerie de 1997 à 2001,
je n'ai jamais eu à me plaindre de tes activités.
Je te signale qu'après 14 ans d'absence, je viens faire un petit tour à RANGI
pour 4 jours à compter du 23 février 2015. Je ne manquerai pas d'aller de
saluer en fonction de ton emploi du temps. Je descends à la pension
Cécile.
HENRI
une réponse 13 ans après, pas mal, comme déterrage
Mouais... déterrer c'est le mot.
YG
DuboisP
2015-02-21 16:27:53 UTC
Permalink
Raw Message
Post by YG
Post by DuboisP
Post by a***@gmail.com
Bernard BLANC - Directeur du Centre de Plongée Rangiroa Paradive.
C'est après réflexion que je fais le choix aujourd'hui de rentrer une fois
pour toute dans ce lamentable "débat" qui s'intéresse à ma personne et à mon
professionnalisme, ce qui est déjà bien vaniteux.
[CUT]
Bernard BLANC
Bonjour Bernard
Bravo pour ta réponse pleine de clarté.
Je te connais bien et durant mon séjour à la gendarmerie de 1997 à 2001,
je n'ai jamais eu à me plaindre de tes activités.
Je te signale qu'après 14 ans d'absence, je viens faire un petit tour à RANGI
pour 4 jours à compter du 23 février 2015. Je ne manquerai pas
d'aller de saluer en fonction de ton emploi du temps. Je descends à
la pension Cécile.
HENRI
une réponse 13 ans après, pas mal, comme déterrage
Mouais... déterrer c'est le mot.
YG
je ne parlais que de la réponse tardive.
ne connaissant rien de Bernard Blanc, mes excuses à ceux que j'aurais
choqué.
YG
2015-02-21 18:16:11 UTC
Permalink
Raw Message
Post by DuboisP
Post by YG
Post by DuboisP
Post by a***@gmail.com
Bernard BLANC - Directeur du Centre de Plongée Rangiroa Paradive.
C'est après réflexion que je fais le choix aujourd'hui de rentrer une fois
pour toute dans ce lamentable "débat" qui s'intéresse à ma personne et à mon
professionnalisme, ce qui est déjà bien vaniteux.
[CUT]
Bernard BLANC
Bonjour Bernard
Bravo pour ta réponse pleine de clarté.
Je te connais bien et durant mon séjour à la gendarmerie de 1997 à 2001,
je n'ai jamais eu à me plaindre de tes activités.
Je te signale qu'après 14 ans d'absence, je viens faire un petit tour à RANGI
pour 4 jours à compter du 23 février 2015. Je ne manquerai pas
d'aller de saluer en fonction de ton emploi du temps. Je descends à
la pension Cécile.
HENRI
une réponse 13 ans après, pas mal, comme déterrage
Mouais... déterrer c'est le mot.
YG
je ne parlais que de la réponse tardive.
ne connaissant rien de Bernard Blanc, mes excuses à ceux que j'aurais choqué.
Bonsoir Patrick,
ne t'excuse pas, tu n'y es pour rien. S'il y a plaisanterie de mauvais
goût à assumer, c'est à moi que ça revient.
Cordialement,
YG

YG
2015-02-21 15:55:05 UTC
Permalink
Raw Message
Post by a***@gmail.com
Bernard BLANC - Directeur du Centre de Plongée Rangiroa Paradive.
C'est après réflexion que je fais le choix aujourd'hui de rentrer une fois
pour toute dans ce lamentable "débat" qui s'intéresse à ma personne et à mon
professionnalisme, ce qui est déjà bien vaniteux.
Il n'est pour autant pas question pour moi de passer en revue les pauvres
arguments volontairement destructeurs me mettant en cause pour me justifier,
car je considère n'avoir pas à le faire.
Ce serait reconnaître une quelconque vérité à ce qui n'est qu'un règlement
de compte gratuit et donc éhontément entaché de fausses vérités et de
partialité. Je n'ai pas à le faire car le luxe des détails mensongers qui
sont développés laisse apparaître un tel excès dans la bêtise que j'espère
que tout plongeur sensé l'aura bien compris.
Je n'interviens donc que pour faire savoir à mes amis plongeurs que je n'ai
pas pété les plombs, que Paradive n'a jamais été - et ils le savent - et
n'est pas devenu cette horreur décrite par un malade, et qu'ils peuvent
continuer à évoquer sans honte leurs beaux souvenirs de plongée avec moi.
Quant aux aigris qui hurlent avec la meute, et il y en a toujours bien sûr,
qui sans avoir "testé", se contentent de "on-dit" malhonnêtes pour ne pas
honorer une réservation sur parole, qu'ils sachent combien je les méprise,
petite goutte d'eau dans le Pacifique. Certains, pour faire nombre, ont même
participé 2 fois à cette mascarade.
Je tiens également à ne pas féliciter le webmaster du forum pour laisser
apparaître ce genre de courrier sans aucune vérification quant à la véracité
des faits et pour y avoir même adjoint un titre racoleur : "Rangiroa
Paradive, attention !" Ceci n'est donc pas très sérieux.
A mon tour d'écrire "Attention", à tout ce qui peut se véhiculer sans
vergogne et en toute impunité car dans l'anonymat sur le net. Le principe
même est vérolé et j'aurais pu moi-même écrire en réponse nombre d'articles
dithyrambiques sous fausse identité. Point.
Je connais la véritable identité du "corbeau", individu pétri de courage qui
règle des comptes personnels sous un faux nom et une fausse adresse. Seul
quelqu'un vivant à Rangiroa depuis longtemps et qui fut stagiaire au centre,
(si bon d'ailleurs qu'il n'a jamais terminé son cursus, ayant compris à un
certain moment qu'il ne pourrait jamais devenir moniteur) peut vouloir
ainsi, entre deux petits joints et son inactivité quotidienne, déverser sa
haine.
Je suis bien évidemment en première ligne mais il apparaît que mes collègues
Instructeurs de la FFESSM sont aussi pourris que moi. "Tristes Tropiques".
Pour mieux déversé son venin, il a donc amorcé la pompe sous une fausse
identité et ensuite participé, comme par hasard, au débat. Pauvre garçon !!!
Comme je le plains.
Je veux toutefois corriger ce qui va trop loin, à savoir qu'aucun plongeur
n'a risqué sa vie car jamais aucune bouteille n'a "explosé" la semaine en
question : reprise tout simplement d'un problème survenu il y a 10 ans avec
du matériel neuf de 6 mois, et dû à un défaut de robinetterie.
Tout le reste est également de la même veine, pure invention vengeresse.
Je veux également préciser que lors du dramatique, et bien réel, accident
mortel que nous avons eu à déplorer en 1994, la victime est décédée en
plongée, par noyade suite à un problème cérébral.
Un non-lieu a été prononcé puis confirmé en appel, l'administration
d'oxygène n'ayant rien eu à voir dans cette juste décision de justice.
Délire ? Je parle de cela car le mensonge avancé met en cause le sérieux de
fonctionnement du centre et cela, je ne peux l'admettre.
Il faut savoir que chaque année la gendarmerie vient nous contrôler, et tout
y passe. N'aurait-elle pas de bons critères ?
De même pour les Agences de Voyage de renom avec lesquelles nous travaillons
depuis toujours ?
Je ne veux plus rien ajouter au sujet de ce mensonge débile, oeuvre d'un
malade mental qui s'ignore (preuve que "l'herbe" fait des dégâts).
Je vous invite à venir voir sur place, et même si vous plongez dans un autre
centre ; le mien reste ouvert, pour info seulement, aux curieux malsains,
gobeurs de ragots et friands de racontars.
Mais y-en-a-t-il seulement dans votre monde subaquatique ?
Bernard BLANC
Bonjour Bernard
Bravo pour ta réponse pleine de clarté.
Je te connais bien et durant mon séjour à la gendarmerie de 1997 à 2001,
je n'ai jamais eu à me plaindre de tes activités.
Je te signale qu'après 14 ans d'absence, je viens faire un petit tour à RANGI
pour 4 jours à compter du 23 février 2015. Je ne manquerai pas d'aller de
saluer en fonction de ton emploi du temps. Je descends à la pension Cécile.
HENRI
Ca va pas être facile !
http://www.divosea.com/journal-des-pros/centres-clubs/la-polynesie-en-deuil/
http://www.scuba-people.com/page/deces-bernard-blanc-magazine-plongee

YG
DONATOR
2015-02-21 16:36:42 UTC
Permalink
Raw Message
Bernard BLANC - Directeur du Centre de Plongée Rangiroa Paradive.
C'est après réflexion que je fais le choix aujourd'hui de rentrer une fois
pour toute dans ce lamentable "débat" qui s'intéresse à ma personne et à mon
professionnalisme, ce qui est déjà bien vaniteux.
Il n'est pour autant pas question pour moi de passer en revue les pauvres
arguments volontairement destructeurs me mettant en cause pour me justifier,
car je considère n'avoir pas à le faire.
Ce serait reconnaître une quelconque vérité à ce qui n'est qu'un règlement
de compte gratuit et donc éhontément entaché de fausses vérités et de
partialité. Je n'ai pas à le faire car le luxe des détails mensongers qui
sont développés laisse apparaître un tel excès dans la bêtise que j'espère
que tout plongeur sensé l'aura bien compris.
Je n'interviens donc que pour faire savoir à mes amis plongeurs que je n'ai
pas pété les plombs, que Paradive n'a jamais été - et ils le savent - et
n'est pas devenu cette horreur décrite par un malade, et qu'ils peuvent
continuer à évoquer sans honte leurs beaux souvenirs de plongée avec moi.
Quant aux aigris qui hurlent avec la meute, et il y en a toujours bien sûr,
qui sans avoir "testé", se contentent de "on-dit" malhonnêtes pour ne pas
honorer une réservation sur parole, qu'ils sachent combien je les méprise,
petite goutte d'eau dans le Pacifique. Certains, pour faire nombre, ont même
participé 2 fois à cette mascarade.
Je tiens également à ne pas féliciter le webmaster du forum pour laisser
apparaître ce genre de courrier sans aucune vérification quant à la véracité
des faits et pour y avoir même adjoint un titre racoleur : "Rangiroa
Paradive, attention !" Ceci n'est donc pas très sérieux.
A mon tour d'écrire "Attention", à tout ce qui peut se véhiculer sans
vergogne et en toute impunité car dans l'anonymat sur le net. Le principe
même est vérolé et j'aurais pu moi-même écrire en réponse nombre d'articles
dithyrambiques sous fausse identité. Point.
Je connais la véritable identité du "corbeau", individu pétri de courage qui
règle des comptes personnels sous un faux nom et une fausse adresse. Seul
quelqu'un vivant à Rangiroa depuis longtemps et qui fut stagiaire au centre,
(si bon d'ailleurs qu'il n'a jamais terminé son cursus, ayant compris à un
certain moment qu'il ne pourrait jamais devenir moniteur) peut vouloir
ainsi, entre deux petits joints et son inactivité quotidienne, déverser sa
haine.
Je suis bien évidemment en première ligne mais il apparaît que mes collègues
Instructeurs de la FFESSM sont aussi pourris que moi. "Tristes Tropiques".
Pour mieux déversé son venin, il a donc amorcé la pompe sous une fausse
identité et ensuite participé, comme par hasard, au débat. Pauvre garçon !!!
Comme je le plains.
Je veux toutefois corriger ce qui va trop loin, à savoir qu'aucun plongeur
n'a risqué sa vie car jamais aucune bouteille n'a "explosé" la semaine en
question : reprise tout simplement d'un problème survenu il y a 10 ans avec
du matériel neuf de 6 mois, et dû à un défaut de robinetterie.
Tout le reste est également de la même veine, pure invention vengeresse.
Je veux également préciser que lors du dramatique, et bien réel, accident
mortel que nous avons eu à déplorer en 1994, la victime est décédée en
plongée, par noyade suite à un problème cérébral.
Un non-lieu a été prononcé puis confirmé en appel, l'administration
d'oxygène n'ayant rien eu à voir dans cette juste décision de justice.
Délire ? Je parle de cela car le mensonge avancé met en cause le sérieux de
fonctionnement du centre et cela, je ne peux l'admettre.
Il faut savoir que chaque année la gendarmerie vient nous contrôler, et tout
y passe. N'aurait-elle pas de bons critères ?
De même pour les Agences de Voyage de renom avec lesquelles nous travaillons
depuis toujours ?
Je ne veux plus rien ajouter au sujet de ce mensonge débile, oeuvre d'un
malade mental qui s'ignore (preuve que "l'herbe" fait des dégâts).
Je vous invite à venir voir sur place, et même si vous plongez dans un autre
centre ; le mien reste ouvert, pour info seulement, aux curieux malsains,
gobeurs de ragots et friands de racontars.
Mais y-en-a-t-il seulement dans votre monde subaquatique ?
Bernard BLANC
je suis très étonner que ce sujet refasse surface car il date de 2002 et que ce pauvre Bernard est mort depuis 2012 de cette saloperie de crabe, ne peu évidement pas répondre. Grincheux
Loading...