Discussion:
VHF ASN étanche & plongée
(trop ancien pour répondre)
Denis JEANT
2013-01-04 10:08:19 UTC
Permalink
Bonjour Christophe et Patrick,

Une synthèse à la suite de notre discussion sur la VHF ASN étanche en
plongée pour pour plus de lisibilité et pour éviter le hors-sujet

Denis
cut
Pour ton Nautilus Lifeline es-tu propriétaire d'un bateau ?
Comment fais-tu quand tu changes de navire ?
Encore un futur jeune rétraité actif ;-)
Bonne fête de fin d'année à tous,
Denis
--
www.denis-jeant.fr
www.aqua-web.net
Après le message de Patrick Dubois: "on lit le mode d'emploi chez le
Pour celui qui a fait l'erreur de mettre le MMSI de son bateau sur sa
radio Nautilus, il envoie un mail à l'usine au Canada en précisant le
numero de série de sa VHF/ASN et, lors d'une mise à jour future, il
constatera que l'emplacement MMSI est vide (ce n'est pas l'utilisateur
qui efface mais le fabricant).
mais, tout ça, tu dois le savoir, Denis, si tu as lu le mode d'emploi
bonnes fetes
Christophe 38
simplement ;-)
Pour la petite histoire, le conseil supérieur de la plaisance n'a pas
autorisé l'ANFR à délivrer des numéros MMSI à des portables (non
rattachés à
un bateau).
imaginons que je sois propriétaire d'un SR de 5.5m et avec une
capacité de
12 pax.
Je pars plonger avec des copains (et le bateau de l'un d'eux) à
Ouessant et,
pas de bol, le courant de marée et le brouillard ne nous permettent
pas de
voir le support plongée... nous dérivons, la nuit tombe et j'appuie
sur le
petit bouton rouge après avoir essayé d'appeler sur les deux autres
(sans
résultat).
Si j'ai rentré le numéro MMSI de mon semi rigide, que va t il se
passer au
CROSS (qui sera relayé par les sémaphores ) ?
Le CROSS va rechercher un SR immatriculé au pays basque avec une
capacité de
12 pax à la dérive.... alors qu'il s'agit d'un ou de deux
plongeurs.... (la
surface couverte par 12 pax à l'eau ou une coque de bateau n'est pas
la même
que celle d'une, de deux ou trois têtes)
Je recommence la démonstration en changeant la destination ; je plonge
à Mayotte, durant mes vacances et je dérive, nuitamment (bref, pour
une cause qui impose l'appel d'urgence).
Que va comprendre la Marine (qui gère les secours à Mayotte) ? qu'un
Semi Rigide de 5.5m immatriculé au pays basque avec 12 pax est en
avarie....est ce vrai ? non ! donc, cette solution ne vaut rien !
alors, comment faire ? (sachant que le numéro MMSI implanté ne peut
etre effacé que par l'usine au Canada (donc impossible d'implémenter
un MMSI de passage ici et là))...
J'ai testé le MMSI américain...... qui ne fonctionne que pour les eaux
américaines (ça permet de déclencher l'alarme mais sans plus)
et je suis arrivé au MMSI anglais qui me permet d'être loggué
correctement,
en renseignant avec 2 numéros de téléphone pour le contre appel...
bref, comme il faudrait que la France fasse mais qu'elle ne fait pas.
Juste un regret : dans le système américain, on peut intervenir dans
sa propre fiche et modifier les renseignements (genre : I'm a solo
diver in Britanny area (par exemple) (ou in Indian Ocean, in Mayotte,
Comoros Islands))
Bref, faire évoluer les informations en fonction de la zone de plongée
afin que, en cas de pet, les autorités voient que ces infos sont à >>
jour et que la perte de temps soit minima)
voilà
Bonnes fêtes de fin d'année
Christophe 38
Denis JEANT
2013-01-04 10:38:24 UTC
Permalink
Bonjour Christophe et Patrick,

Bonne année à tous, pour commencer 2013, avec de belles plongées, sans
dérives involontaires à la clef ;-)

Comme le dit Patrick, je partage le point de vue qu'il faut toujours
lire avec attention le manuel d'utilisation, surtout quand il s'agit
d'un matériel lié à la sécurité...mais cela ne suffit pas toujours ;-)

A la suite, réponse que m'a fait l'Agence Nationale des Fréquences
française (ANFR) en date du 21 décembre 2012 au sujet du Maritime
Mobile Service Identity (MMSI) (Identité du service mobile maritime):

Je cite:
"...Le MMSI identifie une station de navire et non pas une personne.

Les informations associées au MMSI concernent le navire (type de navire,
caractéristiques, matériel de communication à bord.., les coordonnées du
titulaire de la licence et des contacts de sécurité)
La VHF déclarée sur un navire doit être utilisée sur celui-ci ou a
proximité immédiate.

Si l'utilisateur change régulièrement de navire, il faut utiliser le
matériel VHF rattaché au navire ou faire coder sa VHF en fonction du
navire sur lequel elle sera rattachée.
Une personne sans navire ne peut obtenir de MMSI.
Merci de nous aider à communiquer ces informations par votre réseau car
en effet beaucoup de plaisanciers qui ne peuvent obtenir de MMSI se
retournent vers les revendeurs qui "oublient" d'avertir les acheteurs.
En parallèle la VHF dont il est question peut obtenir un MMSI si elle
est rattachée à un navire immatriculé..." (Fin de la citation).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Maritime_Mobile_Service_Identity
http://www.anfr.fr

Par conséquent, en dehors d'utiliser son propre navire ou de recoder son
MMSI à chaque utilisation d'un navire différent, le mode ASN de cette
VHF étanche risque de poser problème, avec le risque de constituer une
fausse sécurité. Par contre, ce matériel est particulièrement efficace
quand il s'agit d'un croisièriste par exemple, qui met à disposition ce
type de matériel codé avec le MMSI de son navire à l'intention des
plongeurs du bord.

L'ANFR précise:
"Attention ! Si votre VHF n'est pas programmée avec un MMSI délivré par
l'ANFR, le poussoir rouge de détresse ne sera pas opérationnel en cas de
problème, ainsi que les fonctionnalités s'y rattachant. Il est donc
essentiel de savoir vérifier si sa VHF est correctement codée."

Source:
http://www.anfr.fr/fileadmin/mediatheque/documents/radiomaritime/FICHE_c
odageASN.pdf

En effet, lors d'un appel de détresse en ASN, les identifiants
radiomaritimes (code MMSI, indicatif d'appel) permettent d'identifier le
navire et éventuellement la position présumée de celui-ci si le navire
possède un matériel permettant de transmettre ses coordonnées GPS.

Or, sans MMSI codé, la fonctionnalité de détresse sera inopérante (le
CROSS/MRCC recevra un message ASN sur le canal 70 constitué d'une série
de 111111111, tout à fait inexploitable et le message aura toutes les
chances d'être classé en fausse alerte, s'il n'est pas suivi de
l'émission d'un MAYDAY ou PAN PAN en phonie sur le canal 16 (procédure
ASN souvent méconnue des usagers : il ne suffit pas de pousser sur le
bouton rouge !).

Par contre, le mode VHF classique (phonie) est lui toujours
opérationnel, en fonction de la propagation des ondes marines...et de la
capacité d'emission de cette VHF marine minuaturisé (tiend dans la main)
doté d'une petite antenne...

A+

Denis
--
www.denis-jeant.fr
Site contributif sur la plongée sous-marine:
www.aqua-web.net
Christophe 38
2013-01-04 11:58:26 UTC
Permalink
Bonjour Denis

"Denis JEANT" a écrit dans le message de groupe de discussion :
1kw66yw.1hd5urpgs4mdcN%***@cortexmail.com...

Bonjour Christophe et Patrick,

Bonne année à tous, pour commencer 2013, avec de belles plongées, sans
dérives involontaires à la clef ;-)

Comme le dit Patrick, je partage le point de vue qu'il faut toujours
lire avec attention le manuel d'utilisation, surtout quand il s'agit
d'un matériel lié à la sécurité...mais cela ne suffit pas toujours ;-)

A la suite, réponse que m'a fait l'Agence Nationale des Fréquences
française (ANFR) en date du 21 décembre 2012 au sujet du Maritime
Mobile Service Identity (MMSI) (Identité du service mobile maritime):

Je cite:
"...Le MMSI identifie une station de navire et non pas une personne.

Les informations associées au MMSI concernent le navire (type de navire,
caractéristiques, matériel de communication à bord.., les coordonnées du
titulaire de la licence et des contacts de sécurité)
La VHF déclarée sur un navire doit être utilisée sur celui-ci ou a
proximité immédiate.

Si l'utilisateur change régulièrement de navire, il faut utiliser le
matériel VHF rattaché au navire ou faire coder sa VHF en fonction du
navire sur lequel elle sera rattachée.
Une personne sans navire ne peut obtenir de MMSI.
Merci de nous aider à communiquer ces informations par votre réseau car
en effet beaucoup de plaisanciers qui ne peuvent obtenir de MMSI se
retournent vers les revendeurs qui "oublient" d'avertir les acheteurs.
En parallèle la VHF dont il est question peut obtenir un MMSI si elle
est rattachée à un navire immatriculé..." (Fin de la citation).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Maritime_Mobile_Service_Identity
http://www.anfr.fr

Par conséquent, en dehors d'utiliser son propre navire ou de recoder son
MMSI à chaque utilisation d'un navire différent, le mode ASN de cette
VHF étanche risque de poser problème, avec le risque de constituer une
fausse sécurité. Par contre, ce matériel est particulièrement efficace
quand il s'agit d'un croisièriste par exemple, qui met à disposition ce
type de matériel codé avec le MMSI de son navire à l'intention des
plongeurs du bord.

L'ANFR précise:
"Attention ! Si votre VHF n'est pas programmée avec un MMSI délivré par
l'ANFR, le poussoir rouge de détresse ne sera pas opérationnel en cas de
problème, ainsi que les fonctionnalités s'y rattachant. Il est donc
essentiel de savoir vérifier si sa VHF est correctement codée."

Source:
http://www.anfr.fr/fileadmin/mediatheque/documents/radiomaritime/FICHE_c
odageASN.pdf

En effet, lors d'un appel de détresse en ASN, les identifiants
radiomaritimes (code MMSI, indicatif d'appel) permettent d'identifier le
navire et éventuellement la position présumée de celui-ci si le navire
possède un matériel permettant de transmettre ses coordonnées GPS.

Or, sans MMSI codé, la fonctionnalité de détresse sera inopérante (le
CROSS/MRCC recevra un message ASN sur le canal 70 constitué d'une série
de 111111111, tout à fait inexploitable et le message aura toutes les
chances d'être classé en fausse alerte, s'il n'est pas suivi de
l'émission d'un MAYDAY ou PAN PAN en phonie sur le canal 16 (procédure
ASN souvent méconnue des usagers : il ne suffit pas de pousser sur le
bouton rouge !).

Par contre, le mode VHF classique (phonie) est lui toujours
opérationnel, en fonction de la propagation des ondes marines...et de la
capacité d'emission de cette VHF marine minuaturisé (tiend dans la main)
doté d'une petite antenne...

A+

Denis
--
www.denis-jeant.fr
Site contributif sur la plongée sous-marine:
www.aqua-web.net





je me permets de rebondir sur un paragraphe de la réponse (quine tient pas
la route à mes yeux) :
le paragraphe :
L'ANFR précise:
"Attention ! Si votre VHF n'est pas programmée avec un MMSI délivré par
l'ANFR, le poussoir rouge de détresse ne sera pas opérationnel en cas de
problème, ainsi que les fonctionnalités s'y rattachant. Il est donc
essentiel de savoir vérifier si sa VHF est correctement codée."


Donc, un navire espagnol, britannique, belge, bref, possesseur d'un MMSI
délivré par les autorités de son pays (et non pas par l'ANFR) ne sera pas vu
par nos services en cas de détresse ???
comment est ce possible ???



Je pense plutôt que si aucun MMSI n'est implanté dans la radio, le bouton
rouge est invalide (ne fonctionne pas) ; c'est d'ailleurs précisé dans le
mode d'emploi.



Enfin, mais ce n'est que mon avis, l'ANFR devrait faire évoluer la situation
pour permettre à ces radios d'être de vrais moyens de secours (en donnant
des numéros MMSI (le problème se trouve peut être dans le stock de numéros
disponibles, pas forcement suffisants)) plutôt que de vouloir ignorer la
situation et laisser pourrir.

Cette attribution pourrait se faire au moment de la vente, par le commerçant
qui implanterait le numéro en recueillant les informations de l'acheteur
(nom, adresse, 2 téléphones pour le contre appel).
Ce serait, à mes yeux, toujours plus efficace et constructif que la
situation actuelle.

L'ANFR ne fait qu'appliquer la reglementation (elle ne fait pas les textes
de loi). C'est donc en amont qu'il faut travailler (Gerard d'Aboville,
président du conseil superieur de la plaisance
http://lannuaire.service-public.fr/services_nationaux/conseil-comite-commission-organisme-consultatif_171800.html
)


my 2 cents

Christophe 38
Denis JEANT
2013-01-04 16:07:03 UTC
Permalink
Salut Christophe,
Je me permets de rebondir sur un paragraphe de la réponse (quine tient
pas
"Attention ! Si votre VHF n'est pas programmée avec un MMSI délivré par
l'ANFR, le poussoir rouge de détresse ne sera pas opérationnel en cas
de problème, ainsi que les fonctionnalités s'y rattachant. Il est donc
essentiel de savoir vérifier si sa VHF est correctement codée."
Donc, un navire espagnol, britannique, belge, bref, possesseur d'un
MMSI délivré par les autorités de son pays (et non pas par l'ANFR) ne
sera pas vu par nos services en cas de détresse ???
comment est ce possible ???
L'ANFR est compétente pour attribuer des MMSI aux navires, battants
pavillon français et immatriculés en France ;-) Chaque état posséde un
organisme du même style...
http://www.anfr.fr

Par exemple, en Belgique c'est l'Institut Belge des Services Postaux et
des Télécommunications (IBPT) - service licences- section GRM:
http://www.ibpt.be
Je pense plutôt que si aucun MMSI n'est implanté dans la radio, le
bouton rouge est invalide (ne fonctionne pas) ; c'est d'ailleurs
précisé dans le mode d'emploi.

A ma connaissance, quand aucun MMSSI n'est implanté, c'est par défaut un
message ASN sur le canal 70 constitué d'une série de 111111111, tout à
fait inexploitable qui est envoyé. D'où le document de l'ANFR que j'ai
mis en lien qui apprend comme vérifier que son MMSSI est bien codé
correctement ;-)

http://www.anfr.fr/fileadmin/mediatheque/documents/radiomaritime/FICHE_c
odageASN.pdf
Enfin, mais ce n'est que mon avis, l'ANFR devrait faire évoluer la situation
pour permettre à ces radios d'être de vrais moyens de secours (en donnant
des numéros MMSI (le problème se trouve peut être dans le stock de
numéros disponibles, pas forcement suffisants)) plutôt que de vouloir
ignorer la situation et laisser pourrir.
Cette attribution pourrait se faire au moment de la vente, par le commerçant
qui implanterait le numéro en recueillant les informations de
l'acheteur (nom, adresse, 2 téléphones pour le contre appel).
Ce serait, à mes yeux, toujours plus efficace et constructif que la
situation actuelle.
L'ANFR ne fait qu'appliquer la reglementation (elle ne fait pas les
textes de loi). C'est donc en amont qu'il faut travailler (Gerard
d'Aboville, président du conseil superieur de la plaisance
http://lannuaire.service-public.fr/services_nationaux/conseil-comite-co
mmission-organisme-consultatif_171800.html

Effectivement, ce n'est pas l'ANFR qui fait les lois ou les textes
réglementaires. lLANFR est l'organisme régulateur français des
radiotélécommunications qui les fait appliquer...en France.

Ce n'est pas non plus le conseil superieur de la plaisance français
comme tu le suggères, ni même son président, ni même l'Europe, qui a
décidé du Système mondial de détresse et de sécurité en mer (SMDSM ou en
anglais GMDSS) dont la VHF ASN ou DSC est un matériel de sécurité du
dispositif avec les autres balises....et matériels de sécurité.

Le conseil superieur de la plaisance est un organe consultatif français
qui donne des avis, même s'il peut parfois avoir de l'influence auprès
des administrations de tutelles comme par exemple dans le contenu de la
division 224 (relatif à la sécurité des navires de plaisance de moins de
24 mètres):

http://www.csnpsn.developpement-durable.gouv.fr

Le Système Mondial de Détresse et de Sécurité en Mer est un système
coordonné au niveau international, opérationnel depuis 1999, qui
organise les radiocommunications relatives à la sécurité et au
sauvetage. Le SMDSM fixe les équipements obligatoires des navires
astreints en fonction des zones de navigation ainsi que les obligations
des états côtiers. Ce système est aujourd'hui obligatoire pour la quasi
totalité des navires professionnels français.

http://fr.wikipedia.org/wiki/SMDSM
http://fr.wikipedia.org/wiki/Recherche_et_sauvetage

A mon avis, il faudrait regarder du côté de la Convention relative à
l'aviation civile internationale, de la Convention internationale sur la
recherche et le sauvetage maritimes et de la Convention internationale
pour la sauvegarde de la vie humaine en mer (Convention SOLAS) qui sont
matérialisées dans le Manuel international de recherche et de sauvetage
aéronautiques et maritimes Doc 9731-AN/958, appelé IAMSAR qui sert de
référence au niveau mondial.

C'est donc plutôt du côté du sous-comité sur les radiocommunications et
les Recherche et sauvetage (Sub-Committee on Radiocommunications and
Search and Rescue (COMSAR) de l'OMI ou IMO (Organisation maritime
internationale ) de l'OACI (Organisation de l'aviation civile
internationale) qu'il faut à mon avis regarder. Egalement du côté de
l'Union Internationale des télécommunications (ITU): http://www.itu.int

Exemple de fiche MMSI transmise pour figurer au Système d´accès et de
consultation de la base de données du service mobile maritime (MARS) de
l'UIT:
http://www.itu.int/ITU-R/terrestrial/docs/mars/ship/ship-paper-notif-exa
mple-fr.pdf

http://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_maritime_internationale
http://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_de_l'aviation_civile_internati
onale

Les différents états signataires des conventions précisées ci-dessus ne
font que transposer les recommandations ou circulaires préconisés pour
le Système mondial de détresse et de sécurité en mer (SMDSM ou en
anglais GMDSS) ...


A+

Denis
--
www.denis-jeant.fr
Site contributif sur la plongée sous-marine:
www.aqua-web.net
Christophe 38
2013-01-04 17:50:21 UTC
Permalink
bonsoir Denis
Bonsoir tout le monde,


j'élague un peu les messages précédents car sinon, va s'y perdre.

cut ma participation
et voici ta réponse :

Effectivement, ce n'est pas l'ANFR qui fait les lois ou les textes
réglementaires. lLANFR est l'organisme régulateur français des
radiotélécommunications qui les fait appliquer...en France.

Ce n'est pas non plus le conseil superieur de la plaisance français
comme tu le suggères, ni même son président, ni même l'Europe, qui a
décidé du Système mondial de détresse et de sécurité en mer (SMDSM ou en
anglais GMDSS) dont la VHF ASN ou DSC est un matériel de sécurité du
dispositif avec les autres balises....et matériels de sécurité.

Le conseil superieur de la plaisance est un organe consultatif français
qui donne des avis, même s'il peut parfois avoir de l'influence auprès
des administrations de tutelles comme par exemple dans le contenu de la
division 224 (relatif à la sécurité des navires de plaisance de moins de
24 mètres):

http://www.csnpsn.developpement-durable.gouv.fr

Le Système Mondial de Détresse et de Sécurité en Mer est un système
coordonné au niveau international, opérationnel depuis 1999, qui
organise les radiocommunications relatives à la sécurité et au
sauvetage. Le SMDSM fixe les équipements obligatoires des navires
astreints en fonction des zones de navigation ainsi que les obligations
des états côtiers. Ce système est aujourd'hui obligatoire pour la quasi
totalité des navires professionnels français.

http://fr.wikipedia.org/wiki/SMDSM
http://fr.wikipedia.org/wiki/Recherche_et_sauvetage

A mon avis, il faudrait regarder du côté de la Convention relative à
l'aviation civile internationale, de la Convention internationale sur la
recherche et le sauvetage maritimes et de la Convention internationale
pour la sauvegarde de la vie humaine en mer (Convention SOLAS) qui sont
matérialisées dans le Manuel international de recherche et de sauvetage
aéronautiques et maritimes Doc 9731-AN/958, appelé IAMSAR qui sert de
référence au niveau mondial.

C'est donc plutôt du côté du sous-comité sur les radiocommunications et
les Recherche et sauvetage (Sub-Committee on Radiocommunications and
Search and Rescue (COMSAR) de l'OMI ou IMO (Organisation maritime
internationale ) de l'OACI (Organisation de l'aviation civile
internationale) qu'il faut à mon avis regarder. Egalement du côté de
l'Union Internationale des télécommunications (ITU): http://www.itu.int

Exemple de fiche MMSI transmise pour figurer au Système d´accès et de
consultation de la base de données du service mobile maritime (MARS) de
l'UIT:
http://www.itu.int/ITU-R/terrestrial/docs/mars/ship/ship-paper-notif-exa
mple-fr.pdf

http://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_maritime_internationale
http://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_de_l'aviation_civile_internati
onale

Les différents états signataires des conventions précisées ci-dessus ne
font que transposer les recommandations ou circulaires préconisés pour
le Système mondial de détresse et de sécurité en mer (SMDSM ou en
anglais GMDSS) ...


A+

Denis
--
www.denis-jeant.fr
Site contributif sur la plongée sous-marine:
www.aqua-web.net


mon retour :
donc, c'est à l'Etat français et au ministère du développement durable, mer
et littoral qui a les clés.
Pour rappel, et sans que je ne cherche beaucoup, l'Angleterre et les USA
donnent des MMSI à des moyens portables (différents de ceux qui sont sur les
navires supports).
Donc, si tu veux voir au niveau du COMSAR...... mais vu que ça existe déjà
ailleurs, ce n'est qu'une pratique que notre Etat n'a pas (encore ?) jugé
utile de reprendre.

Enfin, pour ceux qui veulent vraiment interfacer leur radio avec un MMSI qui
soit différent de leur bateau, ils trouvent rapidement le bon chemin qui
fonctionne, sans passer par nos services nationaux.


bonne soirée


Christophe 38
Christophe 38
2013-01-04 19:02:43 UTC
Permalink
re,


et pour revenir sur le paramétrage du MMSI dans la radio, ici, en
l'occurrence la Nautilus Lifeline, c'est simple :
On installe sur son PC le petit logiciel propriétaire qui permet, via un
cable usb, de rentrer dans la radio et de modifier certains réglages.
Dans l'onglet MMSI, on recopie celui attribué par l'autorité kivabien (pour
moi, britannique), on valide.
L'info part au Canada (par le PC) et est enregistrée dans la base de donnée
du fabricant.
et voilà, c'est fait.

à chaque démarrage, on peut constater, de visu, la présence du numéro de
série, du numéro MMSI avant de voir arriver l'affichage de la position et de
la qualité de réception du satellite.

Pas de quoi en faire une affaire.

Pour moi, c'est simple, soit notre administration évolue, soit je vais
trouver ailleurs ce que j'ai besoin.
Parce que, si l'alternative, c'est d'avoir un bateau pour enregistrer son
MMSI, qui va me le payer, le bateau ? l'Etat ? non ! donc, je fais de
manière ce que ça marche.


bonne soirée


Christophe 38
Claude
2013-01-04 21:37:00 UTC
Permalink
Bonsoir

les articles sur ces balises m'interpellént depuis pas mal de temps

En me fiant au site du fabricant qui donne la liste des autorités en
fonction du pays.

Ici en Chuiche.-.... on a bien des bateaux mais pas de mer

je me suis adressé à l'autorité CH ( OFCOM/BAKOM) pour demander comment
se passe l'attribution du No MMSI

Réponse du 3.1.2013 je cite

*********************************************************************************

Merci pour votre E-Mail.
En principe ça serait possible dès mars 2013.
C’est l’utilisateur qui est responsable pour la conformité de la radio.

Je sais pas si l’appareil de Nautilus Lifeline est conforme à la loi.

Les frais annuels se montent à CHF 192.-- ( env 160 euros)

Avec mes salutations distinguées

A-H. Leiter Gruppe Prüfungen und Konzessionen

Eidgenössisches Departement für Umwelt,
Verkehr, Energie und Kommunikation UVEK
Bundesamt für Kommunikation BAKOM
Zukunftstrasse 44, CH 2501 Biel

Tel. +41 32 327 55 11 (Zentrale)
Fax +41 32 327 58 40
www.bakom.admin.ch


puis 2ème e mail:

Rebonjour

Pour completer mes renseignements!

Art. 46a1 Utilisation d’une installation de radiocommunication portable
maritime avec DSC

Toute personne qui veut utiliser une installation de radiocommunication
portable maritime avec appel sélectif numérique (digital selective
calling, DSC) doit être titulaire d’un des certificats de capacité
mentionnés à l’art. 45.

Salutations

AH

************************************************************************

Après un téléphone avec cette personne il me précise qu'il s'agit
d'attribuer un No spécial ' Maritime Indentifcation For Special Purpose
qui commencera par
8269xxxxx
8 = radio portative avec portée limitée
269 = no de la Suisse
xxxxx no individuel

Il n'y pas d'attribution de No MMSI

Cela est tout nouveau pour eux.....


Claude qui esaaie de suivre l'évolution tech
Post by Christophe 38
re,
et pour revenir sur le paramétrage du MMSI dans la radio, ici, en
On installe sur son PC le petit logiciel propriétaire qui permet, via un
cable usb, de rentrer dans la radio et de modifier certains réglages.
Dans l'onglet MMSI, on recopie celui attribué par l'autorité kivabien
(pour moi, britannique), on valide.
L'info part au Canada (par le PC) et est enregistrée dans la base de
donnée du fabricant.
et voilà, c'est fait.
à chaque démarrage, on peut constater, de visu, la présence du numéro de
série, du numéro MMSI avant de voir arriver l'affichage de la position
et de la qualité de réception du satellite.
Pas de quoi en faire une affaire.
Pour moi, c'est simple, soit notre administration évolue, soit je vais
trouver ailleurs ce que j'ai besoin.
Parce que, si l'alternative, c'est d'avoir un bateau pour enregistrer
son MMSI, qui va me le payer, le bateau ? l'Etat ? non ! donc, je fais
de manière ce que ça marche.
bonne soirée
Christophe 38
Claude
2013-01-04 21:55:54 UTC
Permalink
En complément:

http://en.wikipedia.org/wiki/Maritime_identification_digits



http://www.amsa.gov.au/search_and_rescue/distress_and_safety_communications/maritime_mobile_service_identity/

je cite:

Maritime Identities for Handheld "portable" VHF DSC transceivers
AMSA recognises the safety potentialof VHF marine transceivers with DSC
capability. AMSA's policyfor these unitsisto allocateMMSIs to individual
radio transceiversrather than to a single vessel-specific MMSI (on a
case-by-case basis). In Australia, until January 2012, these
transceivers' maritime identities had the format 5039xxxxx where x is
any figure from 0 to 9.

From January 2012, Australian handheld VHF transceivers with DSC now
use the maritime identity format 8503xxxxx, where x is any figure from 0
to 9, in accordance with Recommendation ITU-R M.585-6, Annex II, Section I.

When a handheld VHF transceiver with DSC changes ownership, AMSA is to
be advised of the new owner's details.

Please note that handheld VHF transceivers with DSC are issued to
persons, rather than vessels, in recognition that these transceivers can
move between vessels.

The requirement to present a copy of an appropriate radio operator's
qualification when applying for an MMSI also applies to MMSIs requested
for the 'portable' VHF DSC transceivers described above.

*************************************************************************

http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=maritime%20identification%20special%20purpose&source=web&cd=20&cad=rja&ved=0CHMQFjAJOAo&url=http%3A%2F%2Fwww.cept.org%2FDocuments%2Ffm-maritime-fg%2F639%2FPT46(11)INFO-061_prelim-draft-revision-of-ITU-R-M-585-5-on-MMSI&ei=8EznUKmHA8TctAaLp4E4&usg=AFQjCNEWPrHiMRlOWcB07RhM7EgYDTnvzA

***************************************************************************

Claude
Post by Christophe 38
Bonsoir
les articles sur ces balises m'interpellént depuis pas mal de temps
En me fiant au site du fabricant qui donne la liste des autorités en
fonction du pays.
Ici en Chuiche.-.... on a bien des bateaux mais pas de mer
je me suis adressé à l'autorité CH ( OFCOM/BAKOM) pour demander comment
se passe l'attribution du No MMSI
Réponse du 3.1.2013 je cite
*********************************************************************************
Merci pour votre E-Mail.
En principe ça serait possible dès mars 2013.
C’est l’utilisateur qui est responsable pour la conformité de la radio.
Je sais pas si l’appareil de Nautilus Lifeline est conforme à la loi.
Les frais annuels se montent à CHF 192.-- ( env 160 euros)
Avec mes salutations distinguées
A-H. Leiter Gruppe Prüfungen und Konzessionen
Eidgenössisches Departement für Umwelt,
Verkehr, Energie und Kommunikation UVEK
Bundesamt für Kommunikation BAKOM
Zukunftstrasse 44, CH 2501 Biel
Tel. +41 32 327 55 11 (Zentrale)
Fax +41 32 327 58 40
www.bakom.admin.ch
Rebonjour
Pour completer mes renseignements!
Art. 46a1 Utilisation d’une installation de radiocommunication portable
maritime avec DSC
Toute personne qui veut utiliser une installation de radiocommunication
portable maritime avec appel sélectif numérique (digital selective
calling, DSC) doit être titulaire d’un des certificats de capacité
mentionnés à l’art. 45.
Salutations
AH
************************************************************************
Après un téléphone avec cette personne il me précise qu'il s'agit
d'attribuer un No spécial ' Maritime Indentifcation For Special Purpose
qui commencera par
8269xxxxx
8 = radio portative avec portée limitée
269 = no de la Suisse
xxxxx no individuel
Il n'y pas d'attribution de No MMSI
Cela est tout nouveau pour eux.....
Claude qui esaaie de suivre l'évolution tech
Post by Christophe 38
re,
et pour revenir sur le paramétrage du MMSI dans la radio, ici, en
On installe sur son PC le petit logiciel propriétaire qui permet, via
un cable usb, de rentrer dans la radio et de modifier certains réglages.
Dans l'onglet MMSI, on recopie celui attribué par l'autorité kivabien
(pour moi, britannique), on valide.
L'info part au Canada (par le PC) et est enregistrée dans la base de
donnée du fabricant.
et voilà, c'est fait.
à chaque démarrage, on peut constater, de visu, la présence du numéro
de série, du numéro MMSI avant de voir arriver l'affichage de la
position et de la qualité de réception du satellite.
Pas de quoi en faire une affaire.
Pour moi, c'est simple, soit notre administration évolue, soit je vais
trouver ailleurs ce que j'ai besoin.
Parce que, si l'alternative, c'est d'avoir un bateau pour enregistrer
son MMSI, qui va me le payer, le bateau ? l'Etat ? non ! donc, je fais
de manière ce que ça marche.
bonne soirée
Christophe 38
Denis JEANT
2013-01-05 16:42:14 UTC
Permalink
Merci Claude de nous faire part de ton expérience en Suisse ;-)

Denis
Post by Christophe 38
Bonsoir
les articles sur ces balises m'interpellént depuis pas mal de temps
En me fiant au site du fabricant qui donne la liste des autorités en
fonction du pays.
Ici en Chuiche.-.... on a bien des bateaux mais pas de mer
je me suis adressé à l'autorité CH ( OFCOM/BAKOM) pour demander comment
se passe l'attribution du No MMSI
Réponse du 3.1.2013 je cite
****************************************************************************
Merci pour votre E-Mail.
En principe ça serait possible dès mars 2013.
C'est l'utilisateur qui est responsable pour la conformité de la radio.
Je sais pas si l'appareil de Nautilus Lifeline est conforme à la loi.
Les frais annuels se montent à CHF 192.-- ( env 160 euros)
Avec mes salutations distinguées
A-H. Leiter Gruppe Prüfungen und Konzessionen
Eidgenössisches Departement für Umwelt,
Verkehr, Energie und Kommunikation UVEK
Bundesamt für Kommunikation BAKOM
Zukunftstrasse 44, CH 2501 Biel
Tel. +41 32 327 55 11 (Zentrale)
Fax +41 32 327 58 40
www.bakom.admin.ch
Rebonjour
Pour completer mes renseignements!
Art. 46a1 Utilisation d'une installation de radiocommunication portable
maritime avec DSC
Toute personne qui veut utiliser une installation de radiocommunication
portable maritime avec appel sélectif numérique (digital selective
calling, DSC) doit être titulaire d'un des certificats de capacité
mentionnés à l'art. 45.
Salutations
AH
************************************************************************
Après un téléphone avec cette personne il me précise qu'il s'agit
d'attribuer un No spécial ' Maritime Indentifcation For Special Purpose
qui commencera par
8269xxxxx
8 = radio portative avec portée limitée
269 = no de la Suisse
xxxxx no individuel
Il n'y pas d'attribution de No MMSI
Cela est tout nouveau pour eux.....
Claude qui esaaie de suivre l'évolution tech
jacques
2013-01-05 00:04:10 UTC
Permalink
Post by Christophe 38
Dans l'onglet MMSI, on recopie celui attribué par l'autorité kivabien
(pour moi, britannique), on valide.
J'ai peur qu'on ne t'attribue pas de no MMSI si ta demande ne comporte
pas les nom et références d'un bateau dans la fiche que tu fournis.
Post by Christophe 38
bonne soirée
Christophe 38
Jacques
Christophe 38
2013-01-05 06:31:13 UTC
Permalink
Bonjour Jacques
Post by Christophe 38
Dans l'onglet MMSI, on recopie celui attribué par l'autorité kivabien
(pour moi, britannique), on valide.
J'ai peur qu'on ne t'attribue pas de no MMSI si ta demande ne comporte
pas les nom et références d'un bateau dans la fiche que tu fournis.
Post by Christophe 38
bonne soirée
Christophe 38
Jacques


cela fait 9 mois qu'elle est enregistrée chez les Britanniques.

sans probleme !
ici : https://services.ofcom.org.uk/
j'ai suivi la procédure décrite ici
http://www.plongeur.com/forums/showpost.php?p=1096368&postcount=155
et j'ai bien fait la différence entre une MMSI de bateau et sans bateau

ça marche !


belles bulles


Christophe 38
jacques
2013-01-05 10:50:21 UTC
Permalink
Post by Christophe 38
cela fait 9 mois qu'elle est enregistrée chez les Britanniques.
ça marche !
En effet, l'esprit du texte détache bien l'appareil du bateau,
mais n'exonère pas de posséder un certificat d'opérateur radio.

Et des sanctions sont prévues :

What happens if I don't have a licence and I get caught?

Failure to hold a valid licence is a criminal office and Ofcom's
enforcement team can impose on-the-spot fines. The maximum penalty on
conviction is a £5,000 fine and/or a six month prison sentence. Those
convicted may also be ordered to forfeit any radio apparatus used
illegally.
Post by Christophe 38
Christophe 38
Jacques
Christophe 38
2013-01-05 12:06:45 UTC
Permalink
re bonjour
Post by Christophe 38
cela fait 9 mois qu'elle est enregistrée chez les Britanniques.
ça marche !
En effet, l'esprit du texte détache bien l'appareil du bateau,
mais n'exonère pas de posséder un certificat d'opérateur radio.

Et des sanctions sont prévues :

What happens if I don't have a licence and I get caught?

Failure to hold a valid licence is a criminal office and Ofcom's
enforcement team can impose on-the-spot fines. The maximum penalty on
conviction is a £5,000 fine and/or a six month prison sentence. Those
convicted may also be ordered to forfeit any radio apparatus used
illegally.
Post by Christophe 38
Christophe 38
Jacques




les sanctions ?
oui, c'est vrai :
autant pour utiliser une VHF de moins de 5 W, en France, plus besoin de CRR,
autant que pour une ASN, il faut un CRR.

Mais là, l'usage ne sera qu'en cas de nécessité (l'appui sur le petit bouton
rouge).
Alors, nécessité fait loi ; prenons un parallèle :
tu es plongeur ; ton binôme fait un ADD ; tu te retrouves seul avec lui sur
le bateau et c'est lui qui a le CRR.
tu n'appuies pas sur le bouton "détresse" ?

une famille part en mer sur un voilier.
Le père et la mère passent par dessus bord.
Le gamin qui n'a pas le CRR ne doit pas/ne peut pas appuyer sur le bouton
rouge ???
les sanctions ?



maintenant, les sanctions, oui !
parce que ce bel outil (je n'en vends pas, je ne suis pas actionnaire) ne
doit pas se retourner contre nous.
Par exemple :
la palanquée A sort de l'eau à 100 m du bateau.
Au bout de 5 minutes, le propriétaire de Nautilus sort son boitier et
appelle en appuyant sur le bouton vert (encore faut il qu'il soit interfacé
avec le bouton de dégagement de la VHF du bord).
Il ne se passe rien.
quelques minutes plus tard, Nautilus appuie de nouveau et devant l'absence
de réaction, appuie sur le bouton orange (le canal 16). (le copain, à bord,
peut être occupé à l'arrière, avoir baissé le volume de la radio, avoir le
son de la radio couvert par la conversation ou le bruit du moteur)...

Quelques minutes plus tard, il appuie sur le bouton rouge...

et là, dans un rayon de 15 km, tous les navires équipés de VHF ASN/DSN,
d'abord les professionnels, les administrations, les cargos, les bateaux de
pêche et de servitude, sans oublier les sémaphores, le CROSS, chez tout ce
beau monde, ça sonne : un klaxon retenti avec la position geographique et le
numero MMSI du support ayant déclenché.

Et comme la Loi fait obligation d'apporter secours en mer, les navires se
déroutent (voire le CROSS fait décoller un hélico).
donc, pour un peu d'impatience, ça va couter cher, tres cher (pas que
l'amende supposée mais aussi les dommages et interets, parce que là, il n'y
a aucun risque vital).

donc, oui, les sanctions peuvent tomber.


belles bulles

Christophe 38 qui a été un des maillons de la chaine de secours
jacques
2013-01-05 16:59:25 UTC
Permalink
Post by Christophe 38
re bonjour
les sanctions ?
autant pour utiliser une VHF de moins de 5 W, en France, plus besoin de
CRR, autant que pour une ASN, il faut un CRR.
Mais là, l'usage ne sera qu'en cas de nécessité (l'appui sur le petit
bouton rouge).
Ch'uis d'accord avec toi sur les cas particuliers.

Tu montres aussi qu'un opérateur maladroit peut foutre le gros bordel et
tu le tu décris.

Le législateur français s'assure d'abord que l'opérateur est qualifié et
demande les références. Le Britton fait confiance et met en garde en
annonçant les possibles sanctions.

Deux cultures.

J.
Denis JEANT
2013-01-05 16:40:02 UTC
Permalink
Salut Christophe,
Post by Christophe 38
https://services.ofcom.org.uk/
Je peux lire sur la page suivante, en dehors du certificat radio
obligatoire (Short Range Certificate) pour utiliser une VHF DSC ou ASN
dans les eaux territoriales britaniques:
http://licensing.ofcom.org.uk/radiocommunication-licences/ships-radio/fa
q/vhf-faq/
...

1) Can I use hand held VHF DSC? Is hand held VHF DSC legal now?
Yes. In response to approaches from both users and manufacturers, we
have made arrangements to authorise the use of some hand held VHF DSC in
UK territorial sea this means within 12 nautical miles of low tide or
for example half-way across the English Channel to France.


2) Can I use it on any vessel?
As it is licensed under a Ship Portable Radio Licence, you can use the
hand held DSC on any ship within UK territorial sea. However, this is at
the discretion of the ships master.

........

Par conséquent, l'utilisation d'une VHF ASN portable avec une licence et
ton MMSI britaniques ne semblent pouvoir être utilisés que dans les eaux
territoriales britaniques (UK territorial sea)...par conséquent il va
falloir que tu demandes ta mutation de l'autre côté du channel (encore
un exilé français ? ;-) Il est précisé que les autorités britanniques se
sont arrangés avec les fabricants pour leurs eaux territoriales...alors
que ce n'était pas possible avant cet arrangement (mesure qui semble
donc dérogatoire ?).

Sinon, c'est le pavillon du bateau qui détermine l'autorité compétente
et non la nationalité du chef de bord ou de ses passagers : en
l'occurrence, pour avoir une licence, tu dois t'adresser à l'Institut
Belge des services Postaux et des Télécommunications si tu bats pavillon
belge ou l'ANFR si tu bas pavillon français....

Source:
http://www.anfr.fr/fr/autorisations-certificats/radiomaritime/questions-
reponses/faq_categorie/licences-maritime-et-fluviale12.html

Sinon, je ne sais pas comment pourrait interpréter la loi ou le
réglement les autoritées françaises qui te contrôleraient comme
ressortissant français équipé d'une VHF ASN équipée d'une licence et de
MMSI britaniques sur un navire battant pavillon français ?

Bon week-end,

Denis
--
www.denis-jeant.fr
Site contributif sur la plongée sous-marine:
www.aqua-web.net
Christophe 38
2013-01-05 18:14:10 UTC
Permalink
Re bonsoir


"Denis JEANT" a écrit dans le message de groupe de discussion :
1kw8hyg.1qjdoq6nnh908N%***@cortexmail.com...

Salut Christophe,
Post by Christophe 38
https://services.ofcom.org.uk/
Je peux lire sur la page suivante, en dehors du certificat radio
obligatoire (Short Range Certificate) pour utiliser une VHF DSC ou ASN
dans les eaux territoriales britaniques:
http://licensing.ofcom.org.uk/radiocommunication-licences/ships-radio/fa
q/vhf-faq/
...

1) Can I use hand held VHF DSC? Is hand held VHF DSC legal now?
Yes. In response to approaches from both users and manufacturers, we
have made arrangements to authorise the use of some hand held VHF DSC in
UK territorial sea this means within 12 nautical miles of low tide or
for example half-way across the English Channel to France.


2) Can I use it on any vessel?
As it is licensed under a Ship Portable Radio Licence, you can use the
hand held DSC on any ship within UK territorial sea. However, this is at
the discretion of the ships master.

........

Par conséquent, l'utilisation d'une VHF ASN portable avec une licence et
ton MMSI britaniques ne semblent pouvoir être utilisés que dans les eaux
territoriales britaniques (UK territorial sea)...par conséquent il va
falloir que tu demandes ta mutation de l'autre côté du channel (encore
un exilé français ? ;-) Il est précisé que les autorités britanniques se
sont arrangés avec les fabricants pour leurs eaux territoriales...alors
que ce n'était pas possible avant cet arrangement (mesure qui semble
donc dérogatoire ?).

Sinon, c'est le pavillon du bateau qui détermine l'autorité compétente
et non la nationalité du chef de bord ou de ses passagers : en
l'occurrence, pour avoir une licence, tu dois t'adresser à l'Institut
Belge des services Postaux et des Télécommunications si tu bats pavillon
belge ou l'ANFR si tu bas pavillon français....

Source:
http://www.anfr.fr/fr/autorisations-certificats/radiomaritime/questions-
reponses/faq_categorie/licences-maritime-et-fluviale12.html

Sinon, je ne sais pas comment pourrait interpréter la loi ou le
réglement les autoritées françaises qui te contrôleraient comme
ressortissant français équipé d'une VHF ASN équipée d'une licence et de
MMSI britaniques sur un navire battant pavillon français ?

Bon week-end,

Denis
--
www.denis-jeant.fr
Site contributif sur la plongée sous-marine:
www.aqua-web.net




moi, ce qui m'intéresse, c'est que mon MMSI fonctionne. (et si la solution
britannique marche alors que la française est inexistante........ tu vois ce
que je veux dire ???)

ici,
http://licensing.ofcom.org.uk/radiocommunication-licences/ships-radio/vhf-dsc/


Published September 2010

Hand held VHF DSC can now be used under the UK Ship Portable radio licence.

Responding to the needs of potential users and manufacturers, we have
developed a draft standard (the UK Interface Requirement) to enable us to
authorise the use of hand held VHF DSC. This has been submitted to the
European Commission so that other Member States can comment. However, we
view hand held VHF DSC as an important aid to safety particularly for those
in small boats and kayaks and so we are pressing ahead and are now
authorising some sets.

We have developed some FAQs
(http://licensing.ofcom.org.uk/radiocommunication-licences/ships-radio/faq/vhf-faq),
which explain how to get authorised and which radios are allowed.

Sinon, n'étant pas possesseur d'un bateau en France, que me proposes tu
comme solution, Denis, pour que l'ASN de la Nautilus fonctionne ?
Parce que, in fine, le but, c'est quand même d'avoir un matériel
opérationnel.
Donc, comment fait on ? (les copains qui ont une radio identique et moi ?)
sachant que l'on n'a pas de bateau et que la solution de l'ANFR ne
s'applique pas !!!!!!) (donc, ce n'est pas la peine de parler de chef de
bord, de bateau, d'ANFR...)

enfin, c'est gentil de me parler de ce qui va se passer en cas de contrôle
dans les eaux britanniques.... mais je n'ai pas l'obligation d'aller plonger
uniquement chez eux pour avoir un MMSI utilisable.
la licence, enfin, le CRR pour nous... oui, il est normalement obligatoire.
Donc, si tu ne veux pas t'embêter avec, tu ne loggue pas ta radio avec le
MMSI, comme ça, elle n'est pas ASN ;-) et tu n'auras pas de problème.
Pour le MMSI britannique dont j'ai fourni le lien, toi, tu penses donc qu'il
ne fonctionne que dans les eaux territoriales britanniques ????
en gros, tu penses que les americains, les britanniques qui font tous les
deux des MMSI pour les portables, ne sont fonctionnels que pour leurs eaux
????
sur quoi te bases tu ??



bonne soirée

Christophe 38
Denis JEANT
2013-01-05 20:29:18 UTC
Permalink
Salut Christophe

Christophe 38 <***@hotmail.com> wrote:

Je pense que l'idéal serait que des VHF ASN portable soient fournies à
bord des navires de plongée. Dans cette hypothèse, elles possédent un
MMSI rattaché au navire et sont fournies aux plongeurs du bord. C'est à
mon sens la solution idéale permettant d'utiliser le mode ASN, comme la
phonie dans toutes leurs possibilités.

Où tu t'achètes une VHF ASN portable et tu l'as fait rattacher au navire
de ton club ou que tu utilises le plus souvent.

Sans navire de rattachement ou en dehors de celui que tu utilises le
plus souvent, j'aurais tendance à utiliser la VHF en mode phonie, avec
le flash intégré, de nuit (une bonne idée) et à ne pas trop compter sur
le mode ASN en cas de problème...

Le problème serait plus en cas de contrôle en dehors des eaux
territoriales britaniques que dans celles-ci puisque ton option ne
semble s'appliquer que dans les eaux territoriales britaniques si j'ai
bien interprété le lien fourni. Sauf erreur de ma part, le cas ne peut
même pas s'appliquer pour un navire battant pavillon britannique en
dehors des eaux territoriales britaniques...

Effectivement, pour le MMSI britannique dont tu m'as fourni le lien, je
pense qu'il ne fonctionne que dans les eaux territoriales britanniques
pour une VHF ASN portable (D). En dehors de ce contexte qui est
dérogatoire (comme précisé dans le texte cité dans mon précédent post),
d'après ce que j'ai compris, le MMSI britannique s'applique rattaché à
un navire battant pavillon britannique, comme c'est le cas en France,
pour un navire battant pavillon français....ou en Belgique...
Suisse...etc...

Pour les USA, je n'ai pas étudié le sujet, et ne peut donc pas te
répondre. A mon humble avis, tu peux utiliser un MMSI étasunien à
condition de le rattacher à un navire battant pavillon étasunien (USA).
A moins qu'il existe un système dérogatoire comme en UK pour les VHF ASN
portable ?

Le système mondial de détresse et de sécurité en mer (SMDSM ou en
anglais GMDSS) a plus était conçu pour les grosses unités de commerce
dit SOLAS quelle soient de transport de marchandises ou de
passagers...qui sont plus la préocupation de l'OMI ou IMO (Organisation
maritime internationale ) que de tout petit navire ou plongeurs. D'où le
rattachement à un navire.

L'ANFR française précise sur cette page:
http://www.anfr.fr/fr/autorisations-certificats/radiomaritime/questions-
reponses.html

Que pense l'administration des MMSI que l'on peut programmer soi-même ?

Notre préoccupation en la matière réside dans le fait que tout un chacun
peut programmer et reprogrammer le code MMSI au sein des mémoires ASN;
ce qui multiplie les risques d'erreurs d'identification des navires, de
là un taux d'inefficacité qui est très préjudiciable en matière de
recherche et de sauvetage en mer. L'Agence souhaite donc que la France
fasse le nécessaire auprès des organismes de normalisation afin que soit
revue la spécification technique en matière de codage de MMSI, de telle
sorte qu'il soit impossible à l'usager, voire au revendeur de matériel
d'avoir accès à la programmation. (Fin de citation).

Cette réponse semble faire suite à des fausses alertes, sans codage MMSI
ou avec un codage MMSI erronné.

Bon dimanche,

Denis
Christophe 38
2013-01-06 10:31:36 UTC
Permalink
Bonsoir Denis
Bonsoir à tous


"Denis JEANT" a écrit dans le message de groupe de discussion :
1kw8slg.neuw9k1no2e6cN%***@cortexmail.com...

Salut Christophe

Christophe 38 <***@hotmail.com> wrote:

Je pense que l'idéal serait que des VHF ASN portable soient fournies à
bord des navires de plongée. Dans cette hypothèse, elles possédent un
MMSI rattaché au navire et sont fournies aux plongeurs du bord. C'est à
mon sens la solution idéale permettant d'utiliser le mode ASN, comme la
phonie dans toutes leurs possibilités.

Où tu t'achètes une VHF ASN portable et tu l'as fait rattacher au navire
de ton club ou que tu utilises le plus souvent.

Sans navire de rattachement ou en dehors de celui que tu utilises le
plus souvent, j'aurais tendance à utiliser la VHF en mode phonie, avec
le flash intégré, de nuit (une bonne idée) et à ne pas trop compter sur
le mode ASN en cas de problème...

Le problème serait plus en cas de contrôle en dehors des eaux
territoriales britaniques que dans celles-ci puisque ton option ne
semble s'appliquer que dans les eaux territoriales britaniques si j'ai
bien interprété le lien fourni. Sauf erreur de ma part, le cas ne peut
même pas s'appliquer pour un navire battant pavillon britannique en
dehors des eaux territoriales britaniques...

Effectivement, pour le MMSI britannique dont tu m'as fourni le lien, je
pense qu'il ne fonctionne que dans les eaux territoriales britanniques
pour une VHF ASN portable (D). En dehors de ce contexte qui est
dérogatoire (comme précisé dans le texte cité dans mon précédent post),
d'après ce que j'ai compris, le MMSI britannique s'applique rattaché à
un navire battant pavillon britannique, comme c'est le cas en France,
pour un navire battant pavillon français....ou en Belgique...
Suisse...etc...

Pour les USA, je n'ai pas étudié le sujet, et ne peut donc pas te
répondre. A mon humble avis, tu peux utiliser un MMSI étasunien à
condition de le rattacher à un navire battant pavillon étasunien (USA).
A moins qu'il existe un système dérogatoire comme en UK pour les VHF ASN
portable ?

Le système mondial de détresse et de sécurité en mer (SMDSM ou en
anglais GMDSS) a plus était conçu pour les grosses unités de commerce
dit SOLAS quelle soient de transport de marchandises ou de
passagers...qui sont plus la préocupation de l'OMI ou IMO (Organisation
maritime internationale ) que de tout petit navire ou plongeurs. D'où le
rattachement à un navire.

L'ANFR française précise sur cette page:
http://www.anfr.fr/fr/autorisations-certificats/radiomaritime/questions-
reponses.html

Que pense l'administration des MMSI que l'on peut programmer soi-même ?

Notre préoccupation en la matière réside dans le fait que tout un chacun
peut programmer et reprogrammer le code MMSI au sein des mémoires ASN;
ce qui multiplie les risques d'erreurs d'identification des navires, de
là un taux d'inefficacité qui est très préjudiciable en matière de
recherche et de sauvetage en mer. L'Agence souhaite donc que la France
fasse le nécessaire auprès des organismes de normalisation afin que soit
revue la spécification technique en matière de codage de MMSI, de telle
sorte qu'il soit impossible à l'usager, voire au revendeur de matériel
d'avoir accès à la programmation. (Fin de citation).

Cette réponse semble faire suite à des fausses alertes, sans codage MMSI
ou avec un codage MMSI erronné.

Bon dimanche,

Denis

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Denis, tu écris :
Je pense que l'idéal serait que des VHF ASN portable soient fournies à
bord des navires de plongée. Dans cette hypothèse, elles possèdent un
MMSI rattaché au navire et sont fournies aux plongeurs du bord. C'est à
mon sens la solution idéale permettant d'utiliser le mode ASN, comme la
phonie dans toutes leurs possibilités

Chaque radio vaut 250 euros ; 10 palanquées à bord, 10 radios, 2500 euros
immobilisés ? tu relances le commerce mais à condition d'avoir du fric (en
trop).
Bref, je n'y crois pas un seul instant
mais, ton interrogation, ta proposition, ne résoud rien en ce qui concerne
les particuliers...
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


la radio ASN/DSN, je la possède depuis 12 mois.
Donc, j'ai passé le stade du choix entre une VHF portable et autre chose :
je te rappelle que la Nautilus est étanche à 130 m et compacte. Donc,
trouver un produit identique.... c'est coton.

La logguer avec le MMSI du bateau avec lequel je plonge le plus souvent ?
lequel ? celui du club où je fais 50 plongées par an (sur la cote basque),
celui où j'en fais 30 (aux Lecques) ou là où j'en fait 15 par an (à Mayotte,
en ce moment, puisque je n'y suis plus affecté) ou la mer rouge ? où alors
où je crains le plus ???
et le proprio du bateau, tu crois qu'il va être d'accord ???
et si je sonne, j'appuie sur le bouton rouge sur la cote basque avec un MMSI
de Mayotte, c'est mieux ? correspondant à un bateau ? c'est mieux que je
mette dans la m**de un tiers ?
ou qu'en cas de nécessité je n'appuie pas ??? et que je ne me serve pas de
cette fonction ?

une précision : il est impossible de déclencher une alarme si le MMSI n'est
pas implanté dans la radio (donc, ton analyse qui précède ta signature est
erronée) (au boulot, j'ai eu des radios pas encore implantées et même
implantées ensuite par le correspondant ANFR de la Réunion.. (renseignements
de première main)
et c'est bien écrit sur le site de l'ANFR, de meme qu'ils demandent au
premier proprietaire de rentrer le MMSI dans la radio
..http://www.anfr.fr/fileadmin/mediatheque/documents/radiomaritime/FICHE_codageASN.pdf


nan, pas d'accord avec des solutions bancales ; je préfère la mienne de
solution bancale ;-)


j'aimerai que tu m'expliques pourquoi le MMSI prévu pour être sur des VHF
ASN portables (britanniques) ne pourrait fonctionner que dans les eaux
anglaises : imaginons que John et Paméla fasse du kayak de mer. Des bons. Et
ils partent vacances avec leurs embarcations non immatriculées et leur VHF
Nautilus life line..... et ils viennent sur le continent. Ils sont au
courant que ça ne marche pas ? et pourquoi ? par quel "miracle"
technologique, un code implémenté dans un boitier électronique fonctionne
d'un coté du Channel et pas de l'autre ? et encore, à Gibraltar, ça devrait
fonctionner puisque c'est GiBi..

Je ne me satisfait pas de la réponse
je ne me satisfait pas de la réponse de l'ANFR qui laisse une jungle se
développer au lieu d'encadrer ou de guider....quitte à pousser pour faire
changer, adapter la règlementation.

et devant le vide, tu penses bien que je ne vais pas me priver d'un atout
pour ma sécurité ......................... tout ça pour des rumeurs ou une
organisation qui n'a pas encore bougé pour changer cette règlementation.
---------------------------------------------------------

Voilà, voilà...

je n'ai pas (encore) de réponse satisfaisante mais je cherche (rires)


Bon dimanche à tous

Christophe 38
Denis JEANT
2013-01-07 16:57:42 UTC
Permalink
Bonjour Christophe,

Christophe 38 <***@hotmail.com> wrote:

Pour résumer, ce qui précéde....le MMSI n'est pas franchement adapté
dans les procédures actuelles aux faibles embarcations ou plongeurs
solo.
Dans l'attente de mieux, à mon avis, il faut privilégier la moins
mauvaise solution.

A mon avis, en dehors du contrôle de ton MMSI britanique en France qui
ne devrait être utilisé dans le contexte dérogatoire prévu dans les eaux
territoiriales britanniques, je n'imagine même pas le bordel que cela
pourrait créer (sans plus de précision) ou au contraire un classement
comme fausse alerte. Raison pour laquelle, j'avais fait quelques
suggestions qui ne sont pas parfaites, vu le contexte actuel.
Post by Christophe 38
cut>>>>
j'aimerai que tu m'expliques pourquoi le MMSI prévu pour être sur des VHF
ASN portables (britanniques) ne pourrait fonctionner que dans les eaux
anglaises : imaginons que John et Paméla fasse du kayak de mer. Des bons. Et
ils partent vacances avec leurs embarcations non immatriculées et leur VHF
Nautilus life line..... et ils viennent sur le continent. Ils sont au
courant que ça ne marche pas ? et pourquoi ? par quel "miracle"
technologique, un code implémenté dans un boitier électronique fonctionne
d'un coté du Channel et pas de l'autre ? et encore, à Gibraltar, ça devrait
fonctionner puisque c'est GiBi..
Sans codage du MMSI et utilisation d'un message d'alerte ASN (DSC) c'est
toute la "cavalerie" de moyens aériens et nautiques qui risquent d'être
envoyés sur zone ou au contraire un classement comme fausse alerte par
le MRCC (CROSS), faute de plus de précisions...

Ce n'est pas un problème de fonctionnement. C'est semble-t-il un
problème réglementaire...mesure semble-t-il pour éviter que les MRCC
croulent sous les fausses alertes, parce que "Mosier" et sa dame ont le
mal de mer sur leur pédalo devant la plage (à peine carricaturé ;-)....

C'est écrit sur cette page....utiliser une VHS ASN portable avec un MMSI
britanique non rataché à un navire britanique semble être un cas
dérogatoire qui ne s'applique que dans les eaux territoiriales
britanniques, comme je l'écrivais dans un précédent post:

Pour rappel:
1) Can I use hand held VHF DSC? Is hand held VHF DSC legal now?
Yes. In response to approaches from both users and manufacturers, we
have made arrangements to authorise the use of some hand held VHF DSC in
UK territorial sea this means within 12 nautical miles of low tide or
for example half-way across the English Channel to France.


2) Can I use it on any vessel?
As it is licensed under a Ship Portable Radio Licence, you can use the
hand held DSC on any ship within UK territorial sea. However, this is at
the discretion of the ships master.

Source:
http://licensing.ofcom.org.uk/radiocommunication-licences/ships-radio/fa
q/vhf-faq/
Post by Christophe 38
Je ne me satisfait pas de la réponse
je ne me satisfait pas de la réponse de l'ANFR qui laisse une jungle se
développer au lieu d'encadrer ou de guider....quitte à pousser pour faire
changer, adapter la règlementation.
et devant le vide, tu penses bien que je ne vais pas me priver d'un atout
pour ma sécurité ......................... tout ça pour des rumeurs ou une
organisation qui n'a pas encore bougé pour changer cette règlementation.
---------------------------------------------------------
Voilà, voilà...
je n'ai pas (encore) de réponse satisfaisante mais je cherche (rires)
Les choses qui ne sont pas satisfaisantes, ne manquent pas dans la vie
;-)

La perfection n'existe que dans l'intention, à mon humble avis ;-)

Faute de mieux, la recherche du meilleur compromis reste à mon sens, une
voie envisageable...

Bonne soirée,

Denis
--
www.denis-jeant.fr
Site contributif sur la plongée sous-marine:
www.aqua-web.net
Christophe 38
2013-01-08 14:31:27 UTC
Permalink
Bonjour



j'essaie, moi aussi, de faire avancer le sujet.

Hier, visite aux Aff Mar chez moi ;
de la conversation informelle qui se passe, il ressort que nous sommes à la
ramasse : la règlementation ne suit plus du tout les progrès techniques
(l'Etat, le navire sombre normalement).
En gros, un pêcheur (pro) qui achète un dispositif d'homme à la mer qui
stoppe le moteur de son bateau (comme ça, le bateau se trouve à proximité
immédiate au lieu de continuer à avancer, fantôme) ne peut pas le faire
homologuer : la fréquence de travail de la commande n'est pas bonne chez
nous (découpage du spectre des fréquences)
Un autre qui investi dans une balise (une plb, personnal location beacon ou
balise) qu'il porte sur lui en cas de chute à la mer, .... pas homologuable
en France : la fréquence n'est pas la bonne.
Nos radios ASN/DSN (nautilus life line) : pas de MMSI sans bateau...

Bref, le progrès se développe mais, notre administration reste sourde et
immobile. Et comme il s'agit de notre peau, pour ma part, je ne reste pas
passif.

Ce matin, coup de fil avec le CROSS.
Naturellement, je n'ai pas pu déclencher l'alarme pour tester ce qui allait
s'afficher mais, il semblerait que si ma fiche (nom prénom, téléphone,
adresse pour le contre appel) ne s'affiche pas, la position géographique
s'affiche et la détresse est enregistrée.
Moi, c'est tout ce qu'il me faut : je veux que la cavalerie arrive ; pour la
célébrité, je veux bien attendre un peu.

donc, en résumé, avec un MMSI britannique, le bouton rouge fonctionne, donne
la position et envoie une détresse.


Sinon, si des contributeurs connaissent le Président du Conseil Supérieur de
la Plaisance.... pour faire évoluer les choses, ce serait un grand progrès
(plutôt que de laisser le bazar s'installer)

belles bulles

Christophe 38
jcantou
2013-01-09 09:50:11 UTC
Permalink
Salutatous

Cette affaire est quand même bizarre.

Si l'on en crois le site http://www.nautiluslifeline.com le "nautilus
lifeline" est vendu dans le monde entier ou presque.

Comment une société pourrait vendre dans le monde entier un produit qui
ne fonctionnerait pleinement que dans l'un d'entre eux ? Cela
demanderait à être clarifié.

"Nautilus lifeline" fait référence a un cas d'usage du petit bouton
rouge aux Barbades (Lifeline en action: Histoires vraies,
http://www.nautiluslifeline.com/fr/stories ).

Il semble donc pas que ce soit seulement à Albion que les petits bateaux
aient des jambes. :)

Il faudrait creuser plus le sujet et chercher :
1/ où le système est effectivement opérationnel ?
2/ quel MMSI pour quel pays ?

@+
Jcantou
Post by Denis JEANT
Bonjour
j'essaie, moi aussi, de faire avancer le sujet.
Hier, visite aux Aff Mar chez moi ;
de la conversation informelle qui se passe, il ressort que nous sommes à
la ramasse : la règlementation ne suit plus du tout les progrès
techniques (l'Etat, le navire sombre normalement).
En gros, un pêcheur (pro) qui achète un dispositif d'homme à la mer qui
stoppe le moteur de son bateau (comme ça, le bateau se trouve à
proximité immédiate au lieu de continuer à avancer, fantôme) ne peut pas
le faire homologuer : la fréquence de travail de la commande n'est pas
bonne chez nous (découpage du spectre des fréquences)
Un autre qui investi dans une balise (une plb, personnal location beacon
ou balise) qu'il porte sur lui en cas de chute à la mer, .... pas
homologuable en France : la fréquence n'est pas la bonne.
Nos radios ASN/DSN (nautilus life line) : pas de MMSI sans bateau...
Bref, le progrès se développe mais, notre administration reste sourde et
immobile. Et comme il s'agit de notre peau, pour ma part, je ne reste
pas passif.
Ce matin, coup de fil avec le CROSS.
Naturellement, je n'ai pas pu déclencher l'alarme pour tester ce qui
allait s'afficher mais, il semblerait que si ma fiche (nom prénom,
téléphone, adresse pour le contre appel) ne s'affiche pas, la position
géographique s'affiche et la détresse est enregistrée.
Moi, c'est tout ce qu'il me faut : je veux que la cavalerie arrive ;
pour la célébrité, je veux bien attendre un peu.
donc, en résumé, avec un MMSI britannique, le bouton rouge fonctionne,
donne la position et envoie une détresse.
Sinon, si des contributeurs connaissent le Président du Conseil
Supérieur de la Plaisance.... pour faire évoluer les choses, ce serait
un grand progrès (plutôt que de laisser le bazar s'installer)
belles bulles
Christophe 38
Christophe 38
2013-01-09 12:34:10 UTC
Permalink
Post by jcantou
Salutatous
Cette affaire est quand même bizarre.
Si l'on en crois le sitehttp://www.nautiluslifeline.comle "nautilus
lifeline" est vendu dans le monde entier ou presque.
Comment une société pourrait vendre dans le monde entier un produit qui
ne fonctionnerait pleinement que dans l'un d'entre eux ? Cela
demanderait à être clarifié.
"Nautilus lifeline" fait référence a un cas d'usage du petit bouton
rouge aux Barbades (Lifeline en action: Histoires vraies,http://www.nautiluslifeline.com/fr/stories).
Il semble donc pas que ce soit seulement à Albion que les petits bateaux
aient des jambes. :)
1/ où le système est effectivement opérationnel ?
2/ quel MMSI pour quel pays ?
@+
Jcantou
Post by Denis JEANT
Bonjour
j'essaie, moi aussi, de faire avancer le sujet.
Hier, visite aux Aff Mar chez moi ;
de la conversation informelle qui se passe, il ressort que nous sommes à
la ramasse : la règlementation ne suit plus du tout les progrès
techniques (l'Etat, le navire sombre normalement).
En gros, un pêcheur (pro) qui achète un dispositif d'homme à la mer qui
stoppe le moteur de son bateau (comme ça, le bateau se trouve à
proximité immédiate au lieu de continuer à avancer, fantôme) ne peut pas
le faire homologuer : la fréquence de travail de la commande n'est pas
bonne chez nous (découpage du spectre des fréquences)
Un autre qui investi dans une balise (une plb, personnal location beacon
ou balise) qu'il porte sur lui en cas de chute à la mer, .... pas
homologuable en France : la fréquence n'est pas la bonne.
Nos radios ASN/DSN (nautilus life line) : pas de MMSI sans bateau...
Bref, le progrès se développe mais, notre administration reste sourde et
immobile. Et comme il s'agit de notre peau, pour ma part, je ne reste
pas passif.
Ce matin, coup de fil avec le CROSS.
Naturellement, je n'ai pas pu déclencher l'alarme pour tester ce qui
allait s'afficher mais, il semblerait que si ma fiche (nom prénom,
téléphone, adresse pour le contre appel) ne s'affiche pas, la position
géographique s'affiche et la détresse est enregistrée.
Moi, c'est tout ce qu'il me faut : je veux que la cavalerie arrive ;
pour la célébrité, je veux bien attendre un peu.
donc, en résumé, avec un MMSI britannique, le bouton rouge fonctionne,
donne la position et envoie une détresse.
Sinon, si des contributeurs connaissent le Président du Conseil
Supérieur de la Plaisance.... pour faire évoluer les choses, ce serait
un grand progrès (plutôt que de laisser le bazar s'installer)
belles bulles
Christophe 38
Bonjour Tout seul
bonjour tout le monde,

La radio Nautilus est vendue dans le monde entier ; sa diffusion chez
nous, en 2012, (seulement) est la conséquence de son homologation CE.
Pour ma part, je n'ai jamais écrit que le produit ne fonctionnait que
chez eux.
Moi, je suis allé voir les AFF MAR avec l'objet (ma licence et mon CRR
des fois que...) et j'ai demandé comment il fallait faire ; le compte
rendu est dans le post d'hier.
J'ai ensuite appelé le CROSS auquel je dépends.
J'ai expliqué en dessus, également.
J'avais appelé l'ANFR et obtenu la même personne que l'an dernier, au
courant du produit, de la chose et de l'affaire.


Le seul bémol que j'y vois (car je suis comme St Thomas), c'est que je
me demande ce qui s'affichera si j'appuie sur le bouton rouge (mon
nom ? mes coordonnées téléphoniques...).
Mais, du moment que la détresse sonne et que la position géographique
est affichée et que les secours arrivent...

Pour le CROSS (et n'ayant pas pu déclencher la détresse), mon MMSI est
inconnu .... Il n'est pas dans la base de données accessible
sur ................. google. La base de google est celle qui associe
les MMSI et l'AIS de positionnement des navires ; par exemple, ici,
un pétrolier : http://www.marinetraffic.com/ais/fr/shipdetails.aspx?mmsi=538004196&header=true
dans sa fiche, on trouve son MMSI. En rentrant ce numero dans gooogle
https://www.google.fr/search?q=MMSI%3A+538004196&ie=utf-8&oe=utf-8&aq=t&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a
, il ressort.
Mais, pourquoi ressort il ? grace à son AIS....

Bref, pour moi, ne pouvant "percuter" le bouton rouge, j'en suis
réduis à croire les militaires du CROSS dont c'est quand meme le
metier ; j'aurai la détresse validée et la position affichée sur les
radios ASN dans les 10 nautiques de rayon (et c'est ce que je veux).

voilà

bonne journée


Christophe 38

Loading...