Discussion:
Ordinateur: gestion d'air ou pas.
(trop ancien pour répondre)
François-Pierre Langlois
2003-07-21 13:44:39 UTC
Permalink
Bonjour,
Ordinateur: gestion d'air ou pas.
Ma question pourrait paraître ouverte, mais je vais recentrer.
Je suis invalide et de ce fait je n'envisage pas de passer de niveau 2 ou du
moins d'en avoir les prérogatives (autonomie).
Pourtant même accompagné d'un moniteur, j'ai envie de connaître mes propres
paramètres.
Un simple profondimètre pourrait suffire (indispensable, il me semble, pour
tenir le palier en pleine eau, même avec un moniteur).
J'envisage pourtant l'achat d'un ordinateur.
Et, du fait de mon handicap, je peux me mettre à consommer beaucoup d'air
(palmage difficile, en gros je palme d'une seule jambe. Ce n'est pas tout à
fait ça, mais ça vous donne une idée). Il ne s'agit absolument pas
d'essoufflement (je n'en ai pas encore fait), mais bien d'une respiration
accélérée à l'effort.
C'est pourquoi, un ordinateur à gestion d'air me paraît une solution
intéressante pour déterminer mon autonomie.
Mais celui-ci ne risque-t-il pas d'interpréter ma consommation comme un
essoufflement ?
J'ai vu qu'un modèle d'Uwatec était capable d'intégrer cet accroissement de
la respiration dans le calcul des paliers (augmentation de l'azote dissous).
Est-ce le cas du Suunto Cobra beaucoup moins cher (500 Euros avec interface
sur Scubaland) ?
Est-ce que ces modèles sont capables de fournir l'évolution de la
consommation dans le profil de plongée. Ce qui serait pour moi un bon moyen
d'analyser mon comportement selon la profondeur, la durée, la température.
@+
fp
Photo de mes plongées sur :
www.fplanglois.fr.st
Alain Plouviez
2003-07-21 14:03:09 UTC
Permalink
François, NON !!!!!
tu n'as pas la parole !!!! ;o))))))
retiens-toi !!!! ;o)))

blague à part, pour une fois, les arguments de François, résolument anti
gestion d'air, s'ils ne manquent pas nécessairement de pertinence, sont
peut-être à adapter au cas précis du plongeur N1 avec handicap...
ça m'intéresse de savoir ce que vous en pensez...

en ce qui me concerne, j'ai depuis plusieurs années un aladin air dont je
suis très content, et que je trouve très adapté à mes plongées actuelles :
plongée loisir "simple" en club, toujours très cadrées et où je n'ai pas à
m'occuper du mouillage et autres éléments pertubateurs...
dans ce cadre là, je trouve la gestion d'air d'un très grand confort...
al1
Post by François-Pierre Langlois
Bonjour,
Ordinateur: gestion d'air ou pas.
Ma question pourrait paraître ouverte, mais je vais recentrer.
Je suis invalide et de ce fait je n'envisage pas de passer de niveau 2 ou du
moins d'en avoir les prérogatives (autonomie).
Pourtant même accompagné d'un moniteur, j'ai envie de connaître mes propres
paramètres.
Un simple profondimètre pourrait suffire (indispensable, il me semble, pour
tenir le palier en pleine eau, même avec un moniteur).
J'envisage pourtant l'achat d'un ordinateur.
Et, du fait de mon handicap, je peux me mettre à consommer beaucoup d'air
(palmage difficile, en gros je palme d'une seule jambe. Ce n'est pas tout à
fait ça, mais ça vous donne une idée). Il ne s'agit absolument pas
d'essoufflement (je n'en ai pas encore fait), mais bien d'une respiration
accélérée à l'effort.
C'est pourquoi, un ordinateur à gestion d'air me paraît une solution
intéressante pour déterminer mon autonomie.
Mais celui-ci ne risque-t-il pas d'interpréter ma consommation comme un
essoufflement ?
J'ai vu qu'un modèle d'Uwatec était capable d'intégrer cet accroissement de
la respiration dans le calcul des paliers (augmentation de l'azote dissous).
Est-ce le cas du Suunto Cobra beaucoup moins cher (500 Euros avec interface
sur Scubaland) ?
Est-ce que ces modèles sont capables de fournir l'évolution de la
consommation dans le profil de plongée. Ce qui serait pour moi un bon moyen
d'analyser mon comportement selon la profondeur, la durée, la température.
@+
fp
www.fplanglois.fr.st
Brieuc Treguier
2003-07-21 16:03:35 UTC
Permalink
C'est un confort cher mais tout confort est cher.
Dans le cas de plongée loisir, sans exercice, ni encadrement.
Alors.... pourquoi pas!

Là, c'est plus une question de moyen et de se faire plaisir.

--
Brieuc
Post by Alain Plouviez
François, NON !!!!!
tu n'as pas la parole !!!! ;o))))))
retiens-toi !!!! ;o)))
blague à part, pour une fois, les arguments de François, résolument anti
gestion d'air, s'ils ne manquent pas nécessairement de pertinence, sont
peut-être à adapter au cas précis du plongeur N1 avec handicap...
ça m'intéresse de savoir ce que vous en pensez...
en ce qui me concerne, j'ai depuis plusieurs années un aladin air dont je
plongée loisir "simple" en club, toujours très cadrées et où je n'ai pas à
m'occuper du mouillage et autres éléments pertubateurs...
dans ce cadre là, je trouve la gestion d'air d'un très grand confort...
al1
Post by François-Pierre Langlois
Bonjour,
Ordinateur: gestion d'air ou pas.
Ma question pourrait paraître ouverte, mais je vais recentrer.
Je suis invalide et de ce fait je n'envisage pas de passer de niveau 2
ou
Post by Alain Plouviez
du
Post by François-Pierre Langlois
moins d'en avoir les prérogatives (autonomie).
Pourtant même accompagné d'un moniteur, j'ai envie de connaître mes
propres
Post by François-Pierre Langlois
paramètres.
Un simple profondimètre pourrait suffire (indispensable, il me semble,
pour
Post by François-Pierre Langlois
tenir le palier en pleine eau, même avec un moniteur).
J'envisage pourtant l'achat d'un ordinateur.
Et, du fait de mon handicap, je peux me mettre à consommer beaucoup d'air
(palmage difficile, en gros je palme d'une seule jambe. Ce n'est pas
tout
Post by Alain Plouviez
à
Post by François-Pierre Langlois
fait ça, mais ça vous donne une idée). Il ne s'agit absolument pas
d'essoufflement (je n'en ai pas encore fait), mais bien d'une respiration
accélérée à l'effort.
C'est pourquoi, un ordinateur à gestion d'air me paraît une solution
intéressante pour déterminer mon autonomie.
Mais celui-ci ne risque-t-il pas d'interpréter ma consommation comme un
essoufflement ?
J'ai vu qu'un modèle d'Uwatec était capable d'intégrer cet accroissement
de
Post by François-Pierre Langlois
la respiration dans le calcul des paliers (augmentation de l'azote
dissous).
Post by François-Pierre Langlois
Est-ce le cas du Suunto Cobra beaucoup moins cher (500 Euros avec
interface
Post by François-Pierre Langlois
sur Scubaland) ?
Est-ce que ces modèles sont capables de fournir l'évolution de la
consommation dans le profil de plongée. Ce qui serait pour moi un bon
moyen
Post by François-Pierre Langlois
d'analyser mon comportement selon la profondeur, la durée, la température.
@+
fp
www.fplanglois.fr.st
YA
2003-07-21 16:34:05 UTC
Permalink
1° Il existe dans ce but un accessoire à mon avis indispensable : le
manomètre !
2° Palmer avec une seule jambe, je ne vois pas pourquoi cela ferait
consommer plus. Il vaut mieux adapter la vitesse de progression ? On ne fait
pas la course.
François-Pierre Langlois
2003-07-21 17:01:11 UTC
Permalink
Bonsoir,
Post by YA
1° Il existe dans ce but un accessoire à mon avis indispensable : le
manomètre !
Ben oui! Quand il indique qu'on est sur la réserve on le dit à sa palanquée
et on remonte... C'est binaire. Mais ça ne répond pas à mes demandes
initiales.
1 - Déterminer mon autonomie.
2 - Analyser, a postriori, ma consommation selon le profil.
Effectivement, il doit y avoir une part d'irrationnelle dans ma demande et
je cherche également à me faire plaisir.
Post by YA
2° Palmer avec une seule jambe, je ne vois pas pourquoi cela ferait
consommer plus. Il vaut mieux adapter la vitesse de progression ? On ne fait
pas la course.
Si le moniteur était toujours à ma disposition, ça serait effectivement le
cas. Quand je fais des photos en général je suis serein.
Il arrive qu'il faille suivre ces indications, et là ça va toujours plus
vite que ce que je voudrais.
Et un handicap et généralement atypique. Et selon les jours mon palmage est
+ ou + efficace.

Voilà !
@+
fp
YA
2003-07-22 15:57:54 UTC
Permalink
Avec un certain recul, je te conseillerais (contrairement à l'axiome que tu
as posé au début, à savoir de stagner au niveau 1) d'acquérir l'autonomie
totale qui te permettra de plonger sans ces contraintes qui me semblent
incompatibles avec le plaisir de plonger dans les circonstances qui te
concernent ... Quitte à plonger seul ou avec quelqu'un qui accepte de
s'adapter à tes contraintes.
stranglerfig
2003-07-22 16:19:22 UTC
Permalink
Post by YA
Avec un certain recul, je te conseillerais (contrairement à l'axiome que tu
as posé au début, à savoir de stagner au niveau 1) d'acquérir l'autonomie
totale qui te permettra de plonger sans ces contraintes qui me semblent
incompatibles avec le plaisir de plonger dans les circonstances qui te
concernent ... Quitte à plonger seul
En toute circonstance et quelque soit ton niveau je te déconseille , moi ,
de plonger seul .

(Ceci dit je ne peux que t'encourager à passer les niveaux dont les
apprentissages ne peuvent qu'être profitables à ton confort et à ta sécurité
.)


Bernard
Post by YA
ou avec quelqu'un qui accepte de
s'adapter à tes contraintes.
c'est un principe d'élémentaire bonne pratique .
YA
2003-07-22 22:08:48 UTC
Permalink
Dans le temps, j'ai eu un copain qui plongeait avec une jambe diminuée
(c'est rien de le dire ...) suite à une polio. Il se débrouillait aussi bien
que les autres et a passé son 1er échelon. Je crois que de nos jours le
sauvetage se pratique avec la bouée, enfin la "stab", pardon. Sinon,
remonter un plongeur en détresse a peu de chance de t'arriver si tu plonges
seul ;-). Quant à l'urgence, je ne l'ai jamais connue en 30 ans de plongée
(sauf pour soulager un petit besoin naturel ...).
François Müller
2003-07-21 16:45:12 UTC
Permalink
Bonjour

"François-Pierre Langlois" <***@yahoo.fr>
wrote in message news:bfgqf2$vs2
| C'est pourquoi, un ordinateur à gestion d'air me paraît une solution
| intéressante pour déterminer mon autonomie.
| Mais celui-ci ne risque-t-il pas d'interpréter ma consommation comme un
| essoufflement ?

Non, car il interprête seulement seulement une variation de conso (l'ordi
n'a aucun moyen de déterminer la conso intrinséque en l'absence du paramètre
"taille de bouteille").

| J'ai vu qu'un modèle d'Uwatec était capable d'intégrer cet accroissement
de
| la respiration dans le calcul des paliers (augmentation de l'azote
dissous).

Non. Il augmente les palliers car il considère que le risque d'accident
augmente en cas d'essouflement (il est notoire que le risque augment quand
on gonfle son parachute, bien entendu). La conso n'a pas de lien directe
avec la saturation.

| Est-ce le cas du Suunto Cobra beaucoup moins cher (500 Euros avec
interface
| sur Scubaland) ?

Non. Suunto considère que les plongeirs sont grands et qu'ils sont capable
de durcir leur deco tout seul et qu'il n'y a pas à la durcir quand on file
de l'air à son binôme, on gonfle sa stab ou son parachute

| Est-ce que ces modèles sont capables de fournir l'évolution de la
| consommation dans le profil de plongée.

Oui


F.
Alain Plouviez
2003-07-21 16:55:41 UTC
Permalink
bravo !!
tu as été sobre, clair, objectif...
je suis fier de toi ;o))

al1, qui ne pouvant pas plonger, se venge sur les petits camarades ;o)
Post by François-Pierre Langlois
Bonjour
wrote in message news:bfgqf2$vs2
| C'est pourquoi, un ordinateur à gestion d'air me paraît une solution
| intéressante pour déterminer mon autonomie.
| Mais celui-ci ne risque-t-il pas d'interpréter ma consommation comme un
| essoufflement ?
Non, car il interprête seulement seulement une variation de conso (l'ordi
n'a aucun moyen de déterminer la conso intrinséque en l'absence du paramètre
"taille de bouteille").
| J'ai vu qu'un modèle d'Uwatec était capable d'intégrer cet accroissement
de
| la respiration dans le calcul des paliers (augmentation de l'azote
dissous).
Non. Il augmente les palliers car il considère que le risque d'accident
augmente en cas d'essouflement (il est notoire que le risque augment quand
on gonfle son parachute, bien entendu). La conso n'a pas de lien directe
avec la saturation.
| Est-ce le cas du Suunto Cobra beaucoup moins cher (500 Euros avec
interface
| sur Scubaland) ?
Non. Suunto considère que les plongeirs sont grands et qu'ils sont capable
de durcir leur deco tout seul et qu'il n'y a pas à la durcir quand on file
de l'air à son binôme, on gonfle sa stab ou son parachute
| Est-ce que ces modèles sont capables de fournir l'évolution de la
| consommation dans le profil de plongée.
Oui
F.
François Müller
2003-07-21 17:05:26 UTC
Permalink
"Alain Plouviez" <***@plouviez.NOSPAM.com> wrote in message
al1, qui ne pouvant pas plonger, se venge sur les petits camarades ;o)

Moi non plus ... depuis + de 15 jours (sciatique et hernie discale) ... et
je suis d'une humeur de dogue ...

F.
Pascal Constant
2003-07-21 18:01:41 UTC
Permalink
Heu... et les kinés... tu as pensé aux kinés ?... ils vont avoir qui
alors comme client ?
Pascal cé (d'humeur poisson rouge dans de l'eau trop chaude)
[...]
je reste
très agacé par tous ces exercices commando qu'on voit ici et là au
détriment
de stagiaires soumis aux excès de certains .
Bernard
François Müller
2003-07-21 18:22:57 UTC
Permalink
"jcdepoorter" <***@wanadoo.fr> wrote in message news:bfh9j9$48a$***@news-reader2.wanadoo.fr...

| Je n'ai réussi à me faire mal ni aux reins, ni aux muscles avec mon 2x10,
et
| le cherche un 2x12 pas cher (même sans robinetterie)

Je ne vends ni mon 2x10, ni mon 2x12 ni mon 2x18, car j'ai l'intention de
les réutiliser fissas ;-))

F.
Alain Plouviez
2003-07-21 18:30:10 UTC
Permalink
pffffrrrrtttt !!!!
(c'est comment, déjà, le smiley qui tire la langue ?)
al1
Post by Alain Plouviez
al1, qui ne pouvant pas plonger, se venge sur les petits camarades ;o)
Moi non plus ... depuis + de 15 jours (sciatique et hernie discale) ... et
je suis d'une humeur de dogue ...
F.
_______________________________________
ça, ça fait plaisir : je rentre d'une semaine de plongée à St Raphaël,
et qu' est ce que ça fait du bien !!
Alors si en plus vous ne pouvez pas plonger, je suis pleinement
conscient de mon bonheur
Merci, Merci, Merci !!
:-))))))))))))))))))
Je n'ai réussi à me faire mal ni aux reins, ni aux muscles avec mon 2x10,
et
le cherche un 2x12 pas cher (même sans robinetterie)
JC (délicieusement taquin !)
jcdepoorter
2003-07-21 20:08:10 UTC
Permalink
Post by Alain Plouviez
pffffrrrrtttt !!!!
(c'est comment, déjà, le smiley qui tire la langue ?)
al1
____________________________________________
C'est sur un autre forum, mais j'ai bien compris l'idée générale.
C'est promis, dès que je suis malade, je poste afin que vous puissiez en
profiter
@ +
Christian MONASSE
2003-07-22 02:19:04 UTC
Permalink
Bonjour Alain,
Post by Alain Plouviez
(c'est comment, déjà, le smiley qui tire la langue ?)
Le voici :-P

Amicalement,
Christian
François-Pierre Langlois
2003-07-21 17:18:29 UTC
Permalink
Merci pour ces renseignements qui répondent effectivement à mes
interrogations.
Post by François Müller
Non. Il augmente les palliers car il considère que le risque d'accident
augmente en cas d'essouflement (il est notoire que le risque augment quand
on gonfle son parachute, bien entendu). La conso n'a pas de lien directe
avec la saturation.
Oui, j'avais fait une interprétation libre de ce que j'ai lu sur le site :
"Tout changement dans le rythme respiratoire lors d'un effort affectera
directement ce calcul et peut également entraîner une diminution de la durée
de plongée sans palier. Le plongeur devra alors soit écourter la plongée,
soit prévoir plus d'air pour faire le palier."
Confirmez-vous que l'effort, donc un accroissement du rythme respiratoire,
n'augmentent pas la quantité d'azote dissous ?

@+
fp
François Müller
2003-07-21 17:21:23 UTC
Permalink
"François-Pierre Langlois" <***@yahoo.fr>
wrote in message news:bfh702
| Oui, j'avais fait une interprétation libre de ce que j'ai lu sur le site :
| "Tout changement dans le rythme respiratoire lors d'un effort affectera
| directement ce calcul et peut également entraîner une diminution de la
durée
| de plongée sans palier. Le plongeur devra alors soit écourter la plongée,
| soit prévoir plus d'air pour faire le palier."
| Confirmez-vous que l'effort, donc un accroissement du rythme respiratoire,
| n'augmentent pas la quantité d'azote dissous ?

Tout à fait. En revanche il augmente le risque de dégazage anarchique,
raison pour laquelle on trouve ce rallongement de palliers chez Uwatec

F.
Alain Plouviez
2003-07-21 17:33:32 UTC
Permalink
"François Müller" <***@yahoo.es> a écrit dans le message
de news: bfh7br$e2tfn$***@ID-99230.news.uni-berlin.de...
[...]
Post by François Müller
Tout à fait. En revanche il augmente le risque de dégazage anarchique,
raison pour laquelle on trouve ce rallongement de palliers chez Uwatec
en fait, dans la prtatique, honnêtement, j'ai très rarement eu le cas.
mes palliers son habituellement parfaitement homogènes avec ceux de mes
petits camarades aladineux ou suuntoistes...
du coup, quand j'ai fait un effort (courant ou autre), vu que je ne suis pas
très sportif, je me plie bien volontiers au rallongement, qui n'a jamais en
ce qui me concerne été lourdingue.
bref, je le répète, en ce qui me concerne, pour des plongées assez cool, pas
tek pour un sou, mais tranquilles, photo, ballades... l'appareil est très
adapté et j'en suis content.
al1
Christian MONASSE
2003-07-22 02:51:59 UTC
Permalink
Bonjour Francois,
Post by François Müller
| Confirmez-vous que l'effort, donc un accroissement du rythme respiratoire,
| n'augmentent pas la quantité d'azote dissous ?
Tout à fait. En revanche il augmente le risque de dégazage anarchique,
raison pour laquelle on trouve ce rallongement de palliers chez Uwatec
Excuse moi mais la je crois que tu deconnes. L'augmentation de l'effort
amene une augmentation:
- du rythme respiratoire;
- du rythme cardiaque.

L'augmentation du debit sanguin amene une augmentation de la perfusion
donc une acceleration de la saturation.

L'idee derriere les ordinateurs Uwatec a gestion d'air est d'estimer le
travail fourni au fond par le plongeur a partir des donnees de pression
bouteille et de rythme respiratoire afin d'adapter la decompression.

On peux discuter de la validite de la methode d'evaluation de l'effort
mais pas du fait que l'augmentation de l'effort amene une augmentation
de la saturation en gaz inerte.

D'autre part, a mon avis, le risque de degazage anarchique augmente si
un effort significatif est fourni en phase de desaturation pas en phase
de saturation. Si des efforts importants sont fournis en phase
saturation il suffit d'adapter la decompression (Plus facile a dire qu'a
faire).

Amicalement,
Christian
François-Pierre Langlois
2003-07-22 08:40:37 UTC
Permalink
Post by Christian MONASSE
Excuse moi mais la je crois que tu deconnes. L'augmentation de l'effort
- du rythme respiratoire;
- du rythme cardiaque.
L'augmentation du debit sanguin amene une augmentation de la perfusion
donc une acceleration de la saturation.
Alors là, je suis curieux de voir ce point éclairci. Je vois qu'il y a
différence d'appréciation chez les spécialistes!!!
Post by Christian MONASSE
L'idee derriere les ordinateurs Uwatec a gestion d'air est d'estimer le
travail fourni au fond par le plongeur a partir des donnees de pression
bouteille et de rythme respiratoire afin d'adapter la decompression.
On peux discuter de la validite de la methode d'evaluation de l'effort
mais pas du fait que l'augmentation de l'effort amene une augmentation
de la saturation en gaz inerte.
Idem (c'est le même point).
Post by Christian MONASSE
D'autre part, a mon avis, le risque de degazage anarchique augmente si
un effort significatif est fourni en phase de desaturation pas en phase
de saturation. Si des efforts importants sont fournis en phase
saturation il suffit d'adapter la decompression (Plus facile a dire qu'a
faire).
Dans les deux cas, si on a pas durci la deco (j'essaye de faire pro, mais
j'apprends avec vous), ça conduit de toute façon à un ADD.

Ce point est important pour moi. Car un rien conduit à me faire faire des
efforts important, là où vous vous baladeriez tranquillement.
Effort mais pas du tout stressé. Je fais du PMT depuis l'âge de quatre ans,
et ai fait mes premières plongées bouteille à 17. (41 -17 = ???)

Amicalement
fp
François Müller
2003-07-22 09:19:38 UTC
Permalink
Bonjour

"François-Pierre Langlois" <***@yahoo.fr>
wrote in message
| Ce point est important pour moi. Car un rien conduit à me faire faire des
| efforts important, là où vous vous baladeriez tranquillement.
| Effort mais pas du tout stressé. Je fais du PMT depuis l'âge de quatre
ans,
| et ai fait mes premières plongées bouteille à 17. (41 -17 = ???)

C'est un peu HS, mais pourquoi n'envisage tu pas le DPV (locoplongeur) ?

(sinon je réfléchis aux arguments de Christian et me rend compote que j'ai
peut êter tapotté un peu vite : il faut que je controle certains points).

A+

François
François-Pierre Langlois
2003-07-22 13:07:54 UTC
Permalink
Post by François-Pierre Langlois
Bonjour
wrote in message
C'est un peu HS, mais pourquoi n'envisage tu pas le DPV (locoplongeur) ?
À la reflexion, ce serait pour moi, plus utile qu'un ordi à gestion d'air.
Mon retour à la plongée, avec mes problèmes spécifiques (d'autant plus que
ma première motivation est la photo) se transforme vite en course à
l'armement.
Mais cette suggestion est pertinente.
Je fréquente un club non orienté handisport (pour mon propre ego), il
faudrait pourtant que j'en approche un pour tester toutes ces possibilités.
Un locoplongeur + appareil photo ça doit demander de l'entraînement...
Post by François-Pierre Langlois
(sinon je réfléchis aux arguments de Christian et me rend compote que j'ai
peut êter tapotté un peu vite : il faut que je controle certains points).
Alors je suis curieux de connaître le fin mot.

@+
fp
Cédric Rathgeb
2003-07-30 09:42:45 UTC
Permalink
Post by François-Pierre Langlois
Post by François-Pierre Langlois
Bonjour
"François-Pierre Langlois"
wrote in message
C'est un peu HS, mais pourquoi n'envisage tu pas le DPV (locoplongeur) ?
À la reflexion, ce serait pour moi, plus utile qu'un ordi à gestion d'air.
Mon retour à la plongée, avec mes problèmes spécifiques (d'autant plus que
ma première motivation est la photo) se transforme vite en course à
l'armement.
Mais cette suggestion est pertinente.
Je fréquente un club non orienté handisport (pour mon propre ego), il
faudrait pourtant que j'en approche un pour tester toutes ces
possibilités.
Post by François-Pierre Langlois
Un locoplongeur + appareil photo ça doit demander de l'entraînement...
Mon frère m'a raconté que lors de son dernier séjour en Egypte un plongeur
local incapable de palmer filmait avec sa caméra attachée par une sangle au
"scooter" (ou locoplongeur si tu préfère). Une fois le scooter était en rade
et le type a fait la plongée en nageant avec ses mains (il y en a qui ont
vraiment du courage). Par ailleurs bon nombre de scooters sont neutres sous
l'eau, vu la masse cela doit être un atout pour être bien stable et niveau
encombrement tu n'as plus l'appareil sur toi, mais sur le scooter... à voir
!
--
Cédric
http://www.logbook.ch/
Enlever '.efface' de mon adresse email
Christian MONASSE
2003-07-22 09:30:35 UTC
Permalink
Post by François-Pierre Langlois
Post by Christian MONASSE
D'autre part, a mon avis, le risque de degazage anarchique augmente si
un effort significatif est fourni en phase de desaturation pas en phase
de saturation. Si des efforts importants sont fournis en phase
saturation il suffit d'adapter la decompression (Plus facile a dire qu'a
faire).
Dans les deux cas, si on a pas durci la deco (j'essaye de faire pro, mais
j'apprends avec vous), ça conduit de toute façon à un ADD.
Pas forcement, disons que la probabilite de faire un ADD est plus
grande.
Post by François-Pierre Langlois
Ce point est important pour moi. Car un rien conduit à me faire faire des
efforts important, là où vous vous baladeriez tranquillement.
A chaque fois que l'on sort du profil 'standard' (Handicap, obesite,
faible condition physique, ...) ou que les conditions de plongee sont
difficiles (Eau froide et vetement pas adapte, courant, efforts
particuliers, ...) on devrait durcir la deco.

Amicalement
Christian
Emmanuel GEORGES
2003-07-22 09:37:29 UTC
Permalink
Post by Christian MONASSE
A chaque fois que l'on sort du profil 'standard' (Handicap, obesite,
faible condition physique, ...) ou que les conditions de plongee sont
difficiles (Eau froide et vetement pas adapte, courant, efforts
particuliers, ...) on devrait durcir la deco.
Attention également, je me permet de préciser aussi
qu'une "particularité" physique tel qu'un membre amputé
est aussi un des cas non-'standard' qui entraine
une perturbation au niveau de la décompression.
C'est une situation aussi où les marges de sécurité
des courbes de sécurité des tables sont probablement
préférables dans le cadre des plongées "loisirs" habituelles,
plutôt que des plongées volontairement à la limite de
la courbe de sécurité d'un ordinateur.

Cordialement,
Emmanuel.
Christian MONASSE
2003-07-22 09:50:08 UTC
Permalink
Bonjour Emmanuel,
Post by Emmanuel GEORGES
Post by Christian MONASSE
A chaque fois que l'on sort du profil 'standard' (Handicap, obesite,
faible condition physique, ...) ou que les conditions de plongee sont
difficiles (Eau froide et vetement pas adapte, courant, efforts
particuliers, ...) on devrait durcir la deco.
Attention également, je me permet de préciser aussi
qu'une "particularité" physique tel qu'un membre amputé
est aussi un des cas non-'standard' qui entraine
une perturbation au niveau de la décompression.
Tout a fait, dans mon propos cela entrait dans la categorie 'handicap'

Amicalement,
Christian
Simon Van Pamel
2003-07-22 16:39:42 UTC
Permalink
Post by Emmanuel GEORGES
C'est une situation aussi où les marges de sécurité
des courbes de sécurité des tables sont probablement
préférables dans le cadre des plongées "loisirs" habituelles,
plutôt que des plongées volontairement à la limite de
la courbe de sécurité d'un ordinateur.
Les plongées "border line" avec ordi sont à proscrire. Sauf problème de
mémoire, je pense que le manuel de mon Aladin Air X Nitrox déconseille de
plonger à la limite de la courbe de sécurité qu'il calcule.
gabbagabbahey
2003-07-22 21:48:29 UTC
Permalink
"François Müller" <***@yahoo.es> a écrit dans le message
de news:
La conso n'a pas de lien directe
Post by François Müller
avec la saturation.
j'crois que t'en à dit une bonne là : -))
(de c....e bien sur)
François Müller
2003-07-23 07:41:07 UTC
Permalink
"gabbagabbahey" <***@free.fr> wrote in message news:3f1db091$0$5273$***@news.free.fr...
|
| "François Müller" <***@yahoo.es> a écrit dans le message
| de news:
| La conso n'a pas de lien directe
| > avec la saturation.
|
|
| j'crois que t'en à dit une bonne là : -))
| (de c....e bien sur)

NON
Xabi
2003-07-23 14:13:25 UTC
Permalink
Post by François Müller
|
| La conso n'a pas de lien directe
| > avec la saturation.
|
|
| j'crois que t'en à dit une bonne là : -))
| (de c....e bien sur)
NON
Et pourquois non ? Parceque là, ça m'intéresse vachement... Si, si....)
Christian MONASSE
2003-07-22 03:48:49 UTC
Permalink
Bonjour Francois-Pierre,
Post by François-Pierre Langlois
Mais celui-ci ne risque-t-il pas d'interpréter ma consommation comme un
essoufflement ?
Les ordinateur Uwatec a gestion d'air ont besoin d'un certain nombre de
plongees pour "connaitre" le plongeur et ses habitudes respiratoires.
En effet, certain plongeurs ont besoins de 10L/mn la ou d'autres
consommeront 20L/mn. L'alarme essouflement Uwatec est donc basee sur les
habitudes respiratoires du plongeur et non pas sur une valeur fixe.
D'autre part il est possible de durcir ou d'assouplir l'alarme
essouflement a l'aide d'un PC.
Post by François-Pierre Langlois
J'ai vu qu'un modèle d'Uwatec était capable d'intégrer cet accroissement de
la respiration dans le calcul des paliers (augmentation de l'azote dissous).
Est-ce le cas du Suunto Cobra beaucoup moins cher (500 Euros avec interface
sur Scubaland) ?
Je ne sais pas, je ne connais pas les ordinateurs Suunto.
Post by François-Pierre Langlois
Est-ce que ces modèles sont capables de fournir l'évolution de la
consommation dans le profil de plongée.
Je ne connais pas la gamme Smart de Uwatec et de toutes facons ceux-ci
ont ete rappeles donc a ecarter pour l'instant. Pour ce qui concerne les
modeles Aladin Air, Air X, Air X Nitrox et Air X O2, les indications de
consommation fournis apres transfer des donnees vers un ordinateur ne
sont pas des donnees instantanees comme le logiciel pourrait le laisser
croire. Tout ce qu'on peux en tirer sont des consommations moyennes
(Apres avoir saisi le volume de la bouteille) et la position sur le
profil des eventuelles alarmes d'essouflement.
Post by François-Pierre Langlois
Ce qui serait pour moi un bon moyen
d'analyser mon comportement selon la profondeur, la durée, la température.
Si ton ordinateur actuel te permet de transferer le profil sur un
ordinateur, il est tres facile de calculer ta consommation moyenne si tu
a pris soin de noter la pression de ta bouteille en debut et en fin de
plongee. Si tu a besoin de plus de details tels que connaitre ta
consommation moyenne sur differentes phases de plongee il te faudra en
plus noter les pressions bouteille intermediaires.

Remarques:
----------
Il faut noter que la gestion d'air des ordinateurs ne fonctionne
correctement que pour des plongees loisir simples, Francois en a
d'ailleurs parle dans sa reponse. Exemple:

- Tu gonfle un parachute -> donnees consommation personnelle incorrectes
- Tu assiste un plongeur en panne d'air -> donnees consommation
personnelle incorrectes
- Tu fais une plongee profonde impliquant donc une plus grande quantite
d'air injectee dans ta stab -> Donnees consommation initiale et donc
affichage autonomie incorrects

Amicalement,
Christian
François-Pierre Langlois
2003-07-22 08:31:21 UTC
Permalink
Post by Christian MONASSE
Bonjour Francois-Pierre,
Bonjour, merci de cette très intéressante réponse.
Post by Christian MONASSE
Les ordinateur Uwatec a gestion d'air ont besoin d'un certain nombre de
plongees pour "connaitre" le plongeur et ses habitudes respiratoires.
En effet, certain plongeurs ont besoins de 10L/mn la ou d'autres
consommeront 20L/mn. L'alarme essouflement Uwatec est donc basee sur les
habitudes respiratoires du plongeur et non pas sur une valeur fixe.
D'autre part il est possible de durcir ou d'assouplir l'alarme
essouflement a l'aide d'un PC.
Ca c'est effectivement le comportement idéal que j'attendais (mais Uwatec
trop cher pour un premier ordinateur).
Post by Christian MONASSE
Post by Christian MONASSE
Pour ce qui concerne les
modeles Aladin Air, Air X, Air X Nitrox et Air X O2, les indications de
consommation fournis apres transfer des donnees vers un ordinateur ne
sont pas des donnees instantanees comme le logiciel pourrait le laisser
croire. Tout ce qu'on peux en tirer sont des consommations moyennes
(Apres avoir saisi le volume de la bouteille) et la position sur le
profil des eventuelles alarmes d'essouflement.
Dommage. En gros, j'aurais voulu dire à mon binôme :
- Tu vois quand tu m'as fait traverser 200 mètres sans me laisser faire des
photos, c'est là que j'ai consommé tout mon air.
Post by Christian MONASSE
Il faut noter que la gestion d'air des ordinateurs ne fonctionne
correctement que pour des plongees loisir simples, Francois en a
- Tu gonfle un parachute -> donnees consommation personnelle incorrectes
- Tu assiste un plongeur en panne d'air -> donnees consommation
personnelle incorrectes
- Tu fais une plongee profonde impliquant donc une plus grande quantite
d'air injectee dans ta stab -> Donnees consommation initiale et donc
affichage autonomie incorrects
C'est incroyable que les ordis n'intègrent pas au moins le dernier paramètre
(fréquence des injections d'air dans la stab) dans leurs algorithmes.
En dehors de ce point, pour moi la plongée est un loisir simple ;-) et le
restera.
Plaisanterie, mis à part, en cas d'assistance, ce n'est pas l'ordinateur qui
sera responsable d'un pépin.
Sauf si j'ai bien compris qu'on risque de plus rien savoir où l'on est de
ses paliers (ou de la courbe de sécurité). Mais dans ce cas il reste le
temps de plongée et la profondeur max. Il reste à revenir aux anciennes
méthodes.
Effectivement c'est troublant.
Et je n'ai toujours pas pris de décision. Surtout que je risque fort de
devoir acheter d'abord un détendeur (voir autre fil).

fp
Sunplop
2003-07-22 09:46:37 UTC
Permalink
Bonjour,

Il faut vraiment y aller pour qu'il durcisse la déco, en effet lors
d'exercices d'assistance (NIII) à -40 (gonflage stab répétés, yoyos... etc)
l'Aladin à gestion d'air du moniteur indiquait strictement les mêmes
paramètres de palier que le miens qui n'a pas la gestion d'air...
Donc je pense que l'algo doit détecter une surconsommation d'air sur un
longue période de consommation anormale et pas sur de la consommation
ponctuelle comme le gonflage d'un parachute ou le gonflage répété d'une stab
qui demeurent des consommations anormale mais brèves.

Bonnes bulles.
Daniel.
(Qui consomme plus de Pineau que d'air !)
Post by François-Pierre Langlois
Bonjour, merci de cette très intéressante réponse.
Je t'en prie.
Post by François-Pierre Langlois
C'est incroyable que les ordis n'intègrent pas au moins le dernier paramètre
(fréquence des injections d'air dans la stab) dans leurs algorithmes.
Comment pourraient-ils le faire? Le direct system est generalement
branche sur le meme detendeur et donc la meme bouteille que le capteur
pression de l'ordinateur.
Post by François-Pierre Langlois
En dehors de ce point, pour moi la plongée est un loisir simple ;-) et le
restera.
Plaisanterie, mis à part, en cas d'assistance, ce n'est pas l'ordinateur qui
sera responsable d'un pépin.
Sauf si j'ai bien compris qu'on risque de plus rien savoir où l'on est de
ses paliers (ou de la courbe de sécurité). Mais dans ce cas il reste le
temps de plongée et la profondeur max. Il reste à revenir aux anciennes
méthodes.
Pas necessairement, si l'Aladin detecte une forte consommation, il va
'durcir' la decompression. Donc la deco proposee sera plus 'sure'.
Amicalement,
Christian
HCl
2003-07-22 21:08:41 UTC
Permalink
Les quantités d'air envoyées dans la stab sont très réduites et je n'ai
jamais observé de déclenchement de l'alarme à ce moment là. La réflexion est
la même pour le parachute de palier...

Bien sûr la question ne se pose par sur une remontée à deux sur la même
bouteille. Mais je ne crois pas qu'il faille une alarme pour le savoir. les
problèmes sont alors d'un autre ordre. Il est cependant regrettable dans ces
moments là, où lors d'une assistance, d'avoir toutes les alarmes différentes
qui se mettent en fonction. Cela ne contribue par à rendre serein le binôme
secouru où aidé. Il n'est effectivement heureusement pas possible de bloquer
les alarmes sous l'eau (ou serait alors l'intérêt si une fausse manoeuvre
pouvait désactiver les alarmes).
Alain Plouviez
2003-07-22 12:33:53 UTC
Permalink
Post by Christian MONASSE
Bonjour Francois-Pierre,
Post by François-Pierre Langlois
Mais celui-ci ne risque-t-il pas d'interpréter ma consommation comme un
essoufflement ?
Les ordinateur Uwatec a gestion d'air ont besoin d'un certain nombre de
plongees pour "connaitre" le plongeur et ses habitudes respiratoires.
En effet, certain plongeurs ont besoins de 10L/mn la ou d'autres
consommeront 20L/mn. L'alarme essouflement Uwatec est donc basee sur les
habitudes respiratoires du plongeur et non pas sur une valeur fixe.
D'autre part il est possible de durcir ou d'assouplir l'alarme
essouflement a l'aide d'un PC.
Attention, le PC ne suffit pas, il faut la memomouse.
je veux dire que les autres systèmes, bricolés généralement ne fonctionnent
pas pour le paramétrage de l'aladin.
al1
Claude
2003-07-22 16:05:03 UTC
Permalink
Bonjour

FAUX, désolé.

Le cable 'série' en version bidirectionnelle est aussi capable de faire
fonctionner le logiciel DATATALK version PC-MSDOS.

Claude
Post by Alain Plouviez
Post by Christian MONASSE
Bonjour Francois-Pierre,
Post by François-Pierre Langlois
Mais celui-ci ne risque-t-il pas d'interpréter ma consommation comme un
essoufflement ?
Les ordinateur Uwatec a gestion d'air ont besoin d'un certain nombre de
plongees pour "connaitre" le plongeur et ses habitudes respiratoires.
En effet, certain plongeurs ont besoins de 10L/mn la ou d'autres
consommeront 20L/mn. L'alarme essouflement Uwatec est donc basee sur les
habitudes respiratoires du plongeur et non pas sur une valeur fixe.
D'autre part il est possible de durcir ou d'assouplir l'alarme
essouflement a l'aide d'un PC.
Attention, le PC ne suffit pas, il faut la memomouse.
je veux dire que les autres systèmes, bricolés généralement ne fonctionnent
pas pour le paramétrage de l'aladin.
al1
Le Fou
2003-07-23 17:56:59 UTC
Permalink
Post by Claude
Le cable 'série' en version bidirectionnelle est aussi capable de faire
fonctionner le logiciel DATATALK version PC-MSDOS.
oui, tu as raison.
j'ai parlé un peu vite...
mais faut trouver la version Dos, et quelqu'un disait récemment qu'il
fallait installer un patch sur les ordis récents pour les faire tourner
moins vite.....
j'avoue que je n'ai jamais trouvé le courage de me lancer et d'essayer...
mais si tu es capable de me donner une procédure simple pour le faire et
l'endroit où trouver le soft qui va bien , alors là je suis super preneur
Si ça t'intéresse je possède la version DOS, le patch, la version DOS
patchée, ainsi que quelques plans d'interfaces uni ou bi-directionnelles.

--
A'tchao

Le Fou
http://club.exocet.free.fr/
http://perso.club-internet.fr/ehiller/
Alain Plouviez
2003-07-23 19:01:53 UTC
Permalink
Post by Le Fou
Si ça t'intéresse je possède la version DOS, le patch, la version DOS
patchée, ainsi que quelques plans d'interfaces uni ou bi-directionnelles.
merci beaucoup, mais Claude est en train de s'occuper de mon cas ;o)
je vous dirai si j'y suis arrivé ou si je suis réellement un cas désespéré
;o)
al1
HCl
2003-07-22 20:54:42 UTC
Permalink
1 Je suis l'heureux possesseur d'un ordi avec gestion d'air. Au départ
l'idée est de connaître les moments les moments ou ma consommation est la
plus importante. En effet ma consommation ne me semblait pas toujours en
relation avec l'effort fourni.

Après trois nouvelles plongées, je savais que le moment le plus intense
de consommation (25 à 32 litres/mn) était celui de l'observation d'une
espèce que je n'avais jamais vu. Ainsi 40 plongées plus tard ma consommation
moyenne est passée à 15 litres/mn et les temps de plongée deviennent
intéressants surtout la nuit (tout en observant régulièrement de "nouvelles"
espèces...).

Le facteur consommation du débutant que j'étais, reposait
essentiellement sur l'émotif, exceptionnellement l'effort. Aujourd'hui à
plus de 100 plongées, je reste un débutant, mais je dois beaucoup, dans les
progrès que j'ai fait, à cet ordi (de là à affirmer qu'il est indispensable,
je ne crois pas, mais si tu peux t'en faire prêter un...).

2 L'effort augmente la rapidité de saturation. La loi de dissolution
nous dit que l'agitation (représentée par l'accélération du débit sanguin,
les échanges pulmonaires, mais aussi insidieusement par la production de CO2
entraînant à son tour des modifications (alcalinisation sanguine et
accélération de la ventilation...)) augmente la rapidité de dissolution de
l'azote d'ou la nécessité de modifier la durée des paliers. Certains ordis
en tiendraient compte dans le calcul des paliers. Mais quels correctifs
donner ?

Tu apprends que l'âge constitue un facteur d'aggravation. ok! Mais quel
barème établir pour plonger sans risque ? Une minute à 3 mètres pour 10
années au delà de trente ans ? Et pour le poids ? tu dois faire quoi s'il
existe une surcharge ? 20 secondes de paliers supplémentaires par kilo de
trop ? ...

Donc ils existent des facteurs d'aggravation de la saturation :
l'effort, le poids, l'âge, le stress (respiration ?), le froid... et à toi
d'adapter en fonction de ce que tu crois nécessaire. (Peut- être est ce là
le seul justificatif du palier dit de sécurité). Je regrette que les
premiers conseils données d'une remontée lente ne soit pas plus étudiés.

N'oublions pas que nos ordis ne sont que des outils pratiques qui
pensent peu (en principe).
Continuer la lecture sur narkive:
Loading...