Discussion:
Qui connait les Ballons de repérage de type BRIHL ?
(trop ancien pour répondre)
jcantou
2012-12-19 06:09:34 UTC
Permalink
"Ballon de repérage de type BRIHL

Ce ballon est gonflé d'hélium et flotte dans l'air au-dessus de
l'utilisateur; il est visible dans un rayon de 25 milles nautiques
(environ 45 kilomètres), selon l'importance du plafond nuageux et du
vent. A usage unique, il est stocké dans un conteneur moulé de faibles
dimensions, étanche à 50 m. On le libère par un commutateur de
déclenchement manuel par simple dégoupillage. Il vole alors, en étant
captif à une altitude de 30 ou 70 m en fonction du modèle et du vent. Le
modèle BRIHL 30, de couleur orange (hauteur 30 m), est conforme aux
normes de sécurité internationales SOLAS 74/83. La durée du ballon varie
en fonction de la température de l'air, mais peut atteindre 72 heures !"

Quelqu'un connait-il ce type de ballon et oùs'en procurer ?

Maerci
JC
Philippe Moya
2012-12-19 13:17:13 UTC
Permalink
Bonjour,
Amusant.
Une recherche donne le texte dont tu as extrait ta demande (très
interressant au demeurant)
Et puis rien d'autre !
Comme si celà n'existait pas ? bizarre.
Il faudrait contacter l'auteur de ce texte pour lui poser la question.
Les pages anglophones ne donnent rien non plus.
J'ai tenté avec BRIHL comme initiales, en me disant que le B pouvait dire
Balloon, le H hélium, le R research..... nib, nada, rien.
Je cale mon ami.
Philippe Moya
Post by jcantou
"Ballon de repérage de type BRIHL
Ce ballon est gonflé d'hélium et flotte dans l'air au-dessus de
l'utilisateur; il est visible dans un rayon de 25 milles nautiques
(environ 45 kilomètres), selon l'importance du plafond nuageux et du vent.
A usage unique, il est stocké dans un conteneur moulé de faibles
dimensions, étanche à 50 m. On le libère par un commutateur de
déclenchement manuel par simple dégoupillage. Il vole alors, en étant
captif à une altitude de 30 ou 70 m en fonction du modèle et du vent. Le
modèle BRIHL 30, de couleur orange (hauteur 30 m), est conforme aux normes
de sécurité internationales SOLAS 74/83. La durée du ballon varie en
fonction de la température de l'air, mais peut atteindre 72 heures !"
Quelqu'un connait-il ce type de ballon et oùs'en procurer ?
Maerci
JC
DuboisP
2012-12-19 18:42:52 UTC
Permalink
Post by jcantou
"Ballon de repérage de type BRIHL
Ce ballon est gonflé d'hélium et flotte dans l'air au-dessus de
l'utilisateur; il est visible dans un rayon de 25 milles nautiques
(environ 45 kilomètres), selon l'importance du plafond nuageux et du
vent. A usage unique, il est stocké dans un conteneur moulé de faibles
dimensions, étanche à 50 m. On le libère par un commutateur de
déclenchement manuel par simple dégoupillage. Il vole alors, en étant
captif à une altitude de 30 ou 70 m en fonction du modèle et du vent. Le
modèle BRIHL 30, de couleur orange (hauteur 30 m), est conforme aux
normes de sécurité internationales SOLAS 74/83. La durée du ballon varie
en fonction de la température de l'air, mais peut atteindre 72 heures !"
Quelqu'un connait-il ce type de ballon et oùs'en procurer ?
Maerci
JC
http://www.yankodesign.com/2010/04/06/youre-not-mowgli/
--
Utilisant le logiciel de courrier révolutionnaire d'Opera :
http://www.opera.com/mail/
YG
2012-12-19 19:41:39 UTC
Permalink
Post by DuboisP
Post by jcantou
"Ballon de repérage de type BRIHL
Ce ballon est gonflé d'hélium et flotte dans l'air au-dessus de
l'utilisateur; il est visible dans un rayon de 25 milles nautiques (environ
45 kilomètres), selon l'importance du plafond nuageux et du vent. A usage
unique, il est stocké dans un conteneur moulé de faibles dimensions,
étanche à 50 m. On le libère par un commutateur de déclenchement manuel par
simple dégoupillage. Il vole alors, en étant captif à une altitude de 30 ou
70 m en fonction du modèle et du vent. Le modèle BRIHL 30, de couleur
orange (hauteur 30 m), est conforme aux normes de sécurité internationales
SOLAS 74/83. La durée du ballon varie en fonction de la température de
l'air, mais peut atteindre 72 heures !"
Quelqu'un connait-il ce type de ballon et oùs'en procurer ?
Maerci
JC
http://www.yankodesign.com/2010/04/06/youre-not-mowgli/
Pour retrouver son binome dans le kelp ?
YG
DuboisP
2012-12-19 19:48:38 UTC
Permalink
Post by YG
Post by DuboisP
Post by jcantou
"Ballon de repérage de type BRIHL
Ce ballon est gonflé d'hélium et flotte dans l'air au-dessus de
l'utilisateur; il est visible dans un rayon de 25 milles nautiques
(environ 45 kilomètres), selon l'importance du plafond nuageux et du
vent. A usage unique, il est stocké dans un conteneur moulé de faibles
dimensions, étanche à 50 m. On le libère par un commutateur de
déclenchement manuel par simple dégoupillage. Il vole alors, en étant
captif à une altitude de 30 ou 70 m en fonction du modèle et du vent.
Le modèle BRIHL 30, de couleur orange (hauteur 30 m), est conforme aux
normes de sécurité internationales SOLAS 74/83. La durée du ballon
varie en fonction de la température de l'air, mais peut atteindre 72
heures !"
Quelqu'un connait-il ce type de ballon et oùs'en procurer ?
Maerci
JC
http://www.yankodesign.com/2010/04/06/youre-not-mowgli/
Pour retrouver son binome dans le kelp ?
YG
voilà :-)
--
Utilisant le logiciel de courrier révolutionnaire d'Opera :
http://www.opera.com/mail/
jcantou
2012-12-19 20:43:30 UTC
Permalink
Post by DuboisP
Post by YG
Post by DuboisP
Post by jcantou
"Ballon de repérage de type BRIHL
Ce ballon est gonflé d'hélium et flotte dans l'air au-dessus de
l'utilisateur; il est visible dans un rayon de 25 milles nautiques
(environ 45 kilomètres), selon l'importance du plafond nuageux et du
vent. A usage unique, il est stocké dans un conteneur moulé de
faibles dimensions, étanche à 50 m. On le libère par un commutateur
de déclenchement manuel par simple dégoupillage. Il vole alors, en
étant captif à une altitude de 30 ou 70 m en fonction du modèle et
du vent. Le modèle BRIHL 30, de couleur orange (hauteur 30 m), est
conforme aux normes de sécurité internationales SOLAS 74/83. La
durée du ballon varie en fonction de la température de l'air, mais
peut atteindre 72 heures !"
Quelqu'un connait-il ce type de ballon et oùs'en procurer ?
Maerci
JC
http://www.yankodesign.com/2010/04/06/youre-not-mowgli/
Pour retrouver son binome dans le kelp ?
YG
voilà :-)
Pas mal mais celui ci est un prototype au 04.06.2010 d'après les
commentaires, et pas adapté à la plongée.

Celui dont on parle se libère par simple dégoupillage et est étanche à 50m.
jcantou
2012-12-19 20:43:51 UTC
Permalink
Post by DuboisP
Post by YG
Post by DuboisP
Post by jcantou
"Ballon de repérage de type BRIHL
Ce ballon est gonflé d'hélium et flotte dans l'air au-dessus de
l'utilisateur; il est visible dans un rayon de 25 milles nautiques
(environ 45 kilomètres), selon l'importance du plafond nuageux et du
vent. A usage unique, il est stocké dans un conteneur moulé de
faibles dimensions, étanche à 50 m. On le libère par un commutateur
de déclenchement manuel par simple dégoupillage. Il vole alors, en
étant captif à une altitude de 30 ou 70 m en fonction du modèle et
du vent. Le modèle BRIHL 30, de couleur orange (hauteur 30 m), est
conforme aux normes de sécurité internationales SOLAS 74/83. La
durée du ballon varie en fonction de la température de l'air, mais
peut atteindre 72 heures !"
Quelqu'un connait-il ce type de ballon et oùs'en procurer ?
Maerci
JC
http://www.yankodesign.com/2010/04/06/youre-not-mowgli/
Pour retrouver son binome dans le kelp ?
YG
voilà :-)
Pas mal mais celui ci est un prototype au 04.06.2010 d'après les
commentaires, et pas adapté à la plongée.

Celui dont on parle se libère par simple dégoupillage et est étanche à 50m.
DuboisP
2012-12-20 06:44:17 UTC
Permalink
Post by jcantou
Post by DuboisP
Post by YG
Post by DuboisP
Post by jcantou
"Ballon de repérage de type BRIHL
Ce ballon est gonflé d'hélium et flotte dans l'air au-dessus de
l'utilisateur; il est visible dans un rayon de 25 milles nautiques
(environ 45 kilomètres), selon l'importance du plafond nuageux et du
vent. A usage unique, il est stocké dans un conteneur moulé de
faibles dimensions, étanche à 50 m. On le libère par un commutateur
de déclenchement manuel par simple dégoupillage. Il vole alors, en
étant captif à une altitude de 30 ou 70 m en fonction du modèle et
du vent. Le modèle BRIHL 30, de couleur orange (hauteur 30 m), est
conforme aux normes de sécurité internationales SOLAS 74/83. La
durée du ballon varie en fonction de la température de l'air, mais
peut atteindre 72 heures !"
Quelqu'un connait-il ce type de ballon et oùs'en procurer ?
Maerci
JC
http://www.yankodesign.com/2010/04/06/youre-not-mowgli/
Pour retrouver son binome dans le kelp ?
YG
voilà :-)
Pas mal mais celui ci est un prototype au 04.06.2010 d'après les
commentaires, et pas adapté à la plongée.
Celui dont on parle se libère par simple dégoupillage et est étanche à 50m.
le dahu, on en parle aussi, mais personne ne l'a jamais vu
--
Utilisant le logiciel de courrier révolutionnaire d'Opera :
http://www.opera.com/mail/
gil L>
2012-12-20 10:47:06 UTC
Permalink
Post by DuboisP
le dahu, on en parle aussi, mais personne ne l'a jamais vu
--
Le père Noël non plus, on l'a jamais vu.








Ah bon il n'existe pas, on m'aurait menti !!!!
jcantou
2012-12-20 07:11:56 UTC
Permalink
Post by jcantou
"Ballon de repérage de type BRIHL
Ce ballon est gonflé d'hélium et flotte dans l'air au-dessus de
l'utilisateur; il est visible dans un rayon de 25 milles nautiques
(environ 45 kilomètres), selon l'importance du plafond nuageux et du
vent. A usage unique, il est stocké dans un conteneur moulé de faibles
dimensions, étanche à 50 m. On le libère par un commutateur de
déclenchement manuel par simple dégoupillage. Il vole alors, en étant
captif à une altitude de 30 ou 70 m en fonction du modèle et du vent. Le
modèle BRIHL 30, de couleur orange (hauteur 30 m), est conforme aux
normes de sécurité internationales SOLAS 74/83. La durée du ballon varie
en fonction de la température de l'air, mais peut atteindre 72 heures !"
Quelqu'un connait-il ce type de ballon et où s'en procurer ?
Merci
JC
Finalement l'auteur premier de cet article est L'officier en chef des
Affaires maritimes Marc Bonnafous, Chef du MRCC Nouméa.

Son article difficile à trouver aujourd'hui est ici :

"survivre_a_la_derive.pdf" http://dl.free.fr/fGIROFDYF

Je l'ai contacté, sa réponse :

"Bonjour Monsieur,

En poste au CROSS-MED, j’ai effectivement travaillé sur la sécurité des
plongeurs, il y a une dizaine d’années, et signé plusieurs publications
sur le sujet.

De mémoire, le ballon de repérage de type BRIHL était un dispositif de
repérage constitué d’un caisson contenant un ballon gonflable à l’hélium.

Une fois déployé, le ballon attaché à un bout, signalait le plongeur à
quelques dizaines de mètres au dessus de lui.

Ce dispositif avait été présenté par Denis JEANT dans un article publié
par la revue Apnéa. Je ne sais pas s’il existe toujours sur le marché.

Je mets Denis JEANT en copie de ce message, en lui demandant s’il
dispose de davantage d’éléments d’information."

Merci Denis des infos à venir.

A suivre

JC
Christophe 38
2012-12-20 07:58:40 UTC
Permalink
Bonjour
Post by jcantou
"Ballon de repérage de type BRIHL
Ce ballon est gonflé d'hélium et flotte dans l'air au-dessus de
l'utilisateur; il est visible dans un rayon de 25 milles nautiques
(environ 45 kilomètres), selon l'importance du plafond nuageux et du
vent. A usage unique, il est stocké dans un conteneur moulé de faibles
dimensions, étanche à 50 m. On le libère par un commutateur de
déclenchement manuel par simple dégoupillage. Il vole alors, en étant
captif à une altitude de 30 ou 70 m en fonction du modèle et du vent. Le
modèle BRIHL 30, de couleur orange (hauteur 30 m), est conforme aux
normes de sécurité internationales SOLAS 74/83. La durée du ballon varie
en fonction de la température de l'air, mais peut atteindre 72 heures !"
Quelqu'un connait-il ce type de ballon et où s'en procurer ?
Merci
JC
Finalement l'auteur premier de cet article est L'officier en chef des
Affaires maritimes Marc Bonnafous, Chef du MRCC Nouméa.

Son article difficile à trouver aujourd'hui est ici :

"survivre_a_la_derive.pdf" http://dl.free.fr/fGIROFDYF

Je l'ai contacté, sa réponse :

"Bonjour Monsieur,

En poste au CROSS-MED, j’ai effectivement travaillé sur la sécurité des
plongeurs, il y a une dizaine d’années, et signé plusieurs publications
sur le sujet.

De mémoire, le ballon de repérage de type BRIHL était un dispositif de
repérage constitué d’un caisson contenant un ballon gonflable à l’hélium.

Une fois déployé, le ballon attaché à un bout, signalait le plongeur à
quelques dizaines de mètres au dessus de lui.

Ce dispositif avait été présenté par Denis JEANT dans un article publié
par la revue Apnéa. Je ne sais pas s’il existe toujours sur le marché.

Je mets Denis JEANT en copie de ce message, en lui demandant s’il
dispose de davantage d’éléments d’information."

Merci Denis des infos à venir.

A suivre

JC


depuis 10 ans, des progrès ont été fait...
et depuis l'an dernier, il est possible de trouver une VHF/ASN Nautilus life
line
http://www.nautiluslifeline.com/fr/
en bref,
VHF d'une puissance de 2.5 W, portée visuelle, guère plus (en gros 5 km)
si un numéro de MMSI est interfacé, le bouton détresse permet d'envoyer un
signal aux autres bateaux dans une zone de 15-20 km de rayon, s'ils sont
munis d'une VHF ASN (le signal de détresse sonne dans la radio et indique la
position géographique de la détresse).
Autonomie : en phone, environ 40 minutes et en mode détresse, automatique,
24h (si la batterie est pleine avant le départ)
Etanche à 130 m (boitier fermé), étanche à 1m boitier ouvert pour
communiquer avec un support.
Une led clignote quand l'alerte est lancée (et double le signal radio par un
signal visuel).
Via une prise usb (sur la radio), il est possible d'intervenir dans le poste
pour changer les fréquences préprogrammées, le volume, le squelch, la zone
d'utilisation etc..

ce genre d'objet n'est pas unique mais c'est le seul qui regroupe autant
d'avantages

belles bulles

Christophe 38
YG
2012-12-20 14:22:08 UTC
Permalink
Post by Christophe 38
Post by jcantou
Finalement l'auteur premier de cet article est L'officier en chef des
Affaires maritimes Marc Bonnafous, Chef du MRCC Nouméa.
"survivre_a_la_derive.pdf" http://dl.free.fr/fGIROFDYF
depuis 10 ans, des progrès ont été fait...
[cut]
Christophe 38
Depuis deux ans l'article, Christophe, 2010.
;o)
YG
Christophe 38
2012-12-20 19:49:34 UTC
Permalink
merci Yves
Post by Christophe 38
Post by jcantou
Finalement l'auteur premier de cet article est L'officier en chef des
Affaires maritimes Marc Bonnafous, Chef du MRCC Nouméa.
"survivre_a_la_derive.pdf" http://dl.free.fr/fGIROFDYF
depuis 10 ans, des progrès ont été fait...
[cut]
Christophe 38
Depuis deux ans l'article, Christophe, 2010.
;o)
YG




mais cela fait 11 mois que la Nautilus est sortie...
je n'ai pas d'action chez eux
ce que je reproche au ballon c'est :
- en cas de vent fort, il va etre plaqué sur l'eau et donc, aucun bénéfice
pour la visualisation
- la nuit, .... si personne n'ajoute un flasheur dessous, ça n'apporte rien
ou pas grand chose
et si j'ai bien lu (mais, comme je suis un adepte de la lecture rapide (j'ai
passé le stade d'épeler mais je ne lis pas encore très bien ;-) ) je n'ai
pas vu inscrit "réflecteur radar"..

en gros, je lui trouve les mêmes défauts que les parachutes de signalisation
qui font 3 mètres de haut, qui se plient quand il y a du vent (et qui, eux,
sont trop fins pour être bien vus). (pour etre découvert, on est prié de
sortir du bon coté du bateau, de jour et sans vent avec une bonne
visibilité)


Enfin, ce genre de moyen implique, pour être découvert, d'avoir une veille
active du bon coté de l'horizon (ici, une palanquée a dérivé 3h car les gens
à bord du support regardaient à bâbord alors que la palanquée avait fait
surface à tribord et dérivait déjà..).
Un moyen radio ( sur le 16) ou une alarme ASN qui braille sur tous les
navires (équipés, donc les navires de commerce, de pêche, bateaux gris et
sémaphores), je trouve ça plus efficace.

mais, ce n'est que mon avis

à toute ??

Christophe, en pré retraite, dans le 64, pour l'instant, en attente de
repartir dans le Sud
Denis JEANT
2012-12-24 16:36:29 UTC
Permalink
Salut Christophe,
Post by Christophe 38
mais cela fait 11 mois que la Nautilus est sortie...
je n'ai pas d'action chez eux
Enfin, ce genre de moyen implique, pour être découvert, d'avoir une veille
active du bon coté de l'horizon (ici, une palanquée a dérivé 3h car les gens
à bord du support regardaient à bâbord alors que la palanquée avait fait
surface à tribord et dérivait déjà..).
Un moyen radio ( sur le 16) ou une alarme ASN qui braille sur tous les
navires (équipés, donc les navires de commerce, de pêche, bateaux gris et
sémaphores), je trouve ça plus efficace.
mais, ce n'est que mon avis
à toute ??
Christophe, en pré retraite, dans le 64, pour l'instant, en attente de
repartir dans le Sud
Pour ton Nautilus Lifeline es-tu propriétaire d'un bateau ?

Comment fais-tu quand tu changes de navire ?

Encore un futur jeune rétraité actif ;-)

Bonne fête de fin d'année à tous,

Denis
--
www.denis-jeant.fr
Site contributif sur la plongée sous-marine:
www.aqua-web.net
DuboisP
2012-12-26 08:49:47 UTC
Permalink
Post by Denis JEANT
Pour ton Nautilus Lifeline es-tu propriétaire d'un bateau ?
Comment fais-tu quand tu changes de navire ?
on lit le mode d'emploi chez le vendeur
--
Utilisant le logiciel de courrier révolutionnaire d'Opera :
http://www.opera.com/mail/
Christophe 38
2013-01-01 12:40:41 UTC
Permalink
Bonjour
Post by Denis JEANT
Pour ton Nautilus Lifeline es-tu propriétaire d'un bateau ?
Comment fais-tu quand tu changes de navire ?
on lit le mode d'emploi chez le vendeur
--
Utilisant le logiciel de courrier révolutionnaire d'Opera :
http://www.opera.com/mail/


Pour celui qui a fait l'erreur de mettre le MMSI de son bateau sur sa radio
Nautilus, il envoie un mail à l'usine au Canada en précisant le numero de
série de sa VHF/ASN et, lors d'une mise à jour future, il constatera que
l'emplacement MMSI est vide (ce n'est pas l'utilisateur qui efface mais le
fabricant).

mais, tout ça, tu dois le savoir, Denis, si tu as lu le mode d'emploi

bonnes fetes


Christophe 38
Christophe 38
2012-12-30 18:30:23 UTC
Permalink
Bonjour Denis


"Denis JEANT" a écrit dans le message de groupe de discussion :
1kvmbdp.c9e8xb1dgakziN%***@cortexmail.com...

cut

Pour ton Nautilus Lifeline es-tu propriétaire d'un bateau ?

Comment fais-tu quand tu changes de navire ?

Encore un futur jeune rétraité actif ;-)

Bonne fête de fin d'année à tous,

Denis
--
www.denis-jeant.fr
Site contributif sur la plongée sous-marine:
www.aqua-web.net






simplement ;-)

Pour la petite histoire, le conseil supérieur de la plaisance n'a pas
autorisé l'ANFR à délivrer des numéros MMSI à des portables (non rattachés à
un bateau).

Et cela m'arrange :
imaginons que je sois propriétaire d'un SR de 5.5m et avec une capacité de
12 pax.
Je pars plonger avec des copains (et le bateau de l'un d'eux) à Ouessant et,
pas de bol, le courant de marée et le brouillard ne nous permettent pas de
voir le support plongée... nous dérivons, la nuit tombe et j'appuie sur le
petit bouton rouge après avoir essayé d'appeler sur les deux autres (sans
résultat).
Si j'ai rentré le numéro MMSI de mon semi rigide, que va t il se passer au
CROSS (qui sera relayé par les sémaphores ) ?
Le CROSS va rechercher un SR immatriculé au pays basque avec une capacité de
12 pax à la dérive.... alors qu'il s'agit d'un ou de deux plongeurs.... (la
surface couverte par 12 pax à l'eau ou une coque de bateau n'est pas la même
que celle d'une, de deux ou trois têtes)

Je recommence la démonstration en changeant la destination ; je plonge à
Mayotte, durant mes vacances et je dérive, nuitamment (bref, pour une cause
qui impose l'appel d'urgence).
Que va comprendre la Marine (qui gère les secours à Mayotte) ? qu'un Semi
Rigide de 5.5m immatriculé au pays basque avec 12 pax est en avarie....
est ce vrai ? non ! donc, cette solution ne vaut rien !

alors, comment faire ? (sachant que le numéro MMSI implanté ne peut etre
effacé que par l'usine au Canada (donc impossible d'implémenter un MMSI de
passage ici et là))...
J'ai testé le MMSI américain...... qui ne fonctionne que pour les eaux
américaines (ça permet de déclencher l'alarme mais sans plus)


et je suis arrivé au MMSI anglais qui me permet d'être loggué correctement,
en renseignant avec 2 numéros de téléphone pour le contre appel...
bref, comme il faudrait que la France fasse mais qu'elle ne fait pas.
Juste un regret : dans le système américain, on peut intervenir dans sa
propre fiche et modifier les renseignements (genre : I'm a solo diver in
Britanny area (par exemple) (ou in Indian Ocean, in Mayotte, Comoros
Islands))
Bref, faire évoluer les informations en fonction de la zone de plongée afin
que, en cas de pet, les autorités voient que ces infos sont à jour et que la
perte de temps soit minima)


voilà


Bonnes fêtes de fin d'année

Christophe 38
Loading...